Économie

Mini restyling: un nouveau visage

La troisième génération de Mini le moderne aura une longue carrière. Lancé en 2014 et déjà révisé début 2018, il fait l’objet d’un nouveau restylage. L’objectif: le conserver encore deux ou trois ans, jusqu’à l’arrivée de nouveaux modèles, conçus avec le moteur de la Grande Muraille de Chine.

Le restyling concerne le Hatch (le classique Mini, 3 et 5 portes) et le Convertible. Et pour une fois, il se voit, avec un visage unique. Le profil hexagonal prend plus de place, renfermant toutes les prises d’air et une bande de couleur carrosserie. Ce principe se retrouve sur toutes les variantes, y compris l’électrique.

Avant le restylage
Après le restylage
Après le restylage

Les phares supplémentaires sont supprimés, remplacés par de fines fentes verticales. Les optiques rondes reçoivent un fond noir. À l’arrière, le bouclier adopte un insert noir qui correspond au contour de la bouche avant. La signature lumineuse attrayante sous la forme du drapeau britannique est mieux mise en valeur. De profil, on remarque les évents latéraux révisés, avec de nouveaux rappels clignotants.

Mini restyling: un nouveau visage

Le restylage s’est accompagné de cinq nouveaux types de jantes et de trois nouvelles couleurs de carrosserie: Rooftop Grey, Island Blue et Zesty Yellow (initialement réservées au cabriolet). Surtout, la Mini reçoit une nouvelle option de personnalisation: le toit multicolore. Il y a un dégradé, qui passe du bleu au noir!

Mini restyling: un nouveau visage

A l’intérieur, on découvre un nouveau volant, avec une meilleure ergonomie des touches qu’il intègre. En option, il peut être chauffé. Derrière ce volant, on constate que l’instrumentation numérique de 5 pouces déjà vue sur l’électrique est généralisée. Les bouches d’aération centrales sont mieux intégrées dans la bande décorative. On note également le nouveau contour lumineux de l’écran central, avec traitement de gravure laser. Un écran de 8,8 pouces est désormais disponible en standard.

READ  Cette micro-citadine électrique russe rêve d'une Tesla autonome

Côté moteur, aucun changement. Le 3 cylindres de 1,5 litre est disponible en 75, 102 et 136 ch. Ainsi, le quatre cylindres 2.0 des Cooper S et John Cooper Works est à 178 et 231 ch. La Mini n’existait plus en diesel. La Cooper SE électrique maintient sa petite batterie de 32,6 kWh, avec une autonomie WLTP de 203 à 234 km.

La Mini peut recevoir une nouvelle version de la suspension adaptative. En ce qui concerne les aides à la conduite, il existe un nouveau système d’avertissement de sortie de voie avec maintien de voie. Le régulateur de vitesse adaptatif réalise la fonction d’arrêt / redémarrage sur les transmissions automatiques.

Les commandes sont déjà ouvertes et les livraisons commencent au printemps.

Zoom: le toit multi-tons

Mini restyling: un nouveau visage

Ce toit unique a une nuance de couleurs, du bleu Saint-Marin au noir de jais en passant par Pearly Aqua. Mini explique la technique de peinture: “les trois teintes sont appliquées l’une après l’autre avec un procédé de peinture mouillé sur mouillé”. Le processus est intégré dans le processus de fabrication mécanisé de l’usine d’Oxford. Mais “il existe de légères différences dans le modèle de couleur en fonction des conditions environnementales, de sorte que chaque Mini avec un toit” Multitone “est déjà unique en usine”.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer