Sport

Missing a Dante … – Résumé du joueur et NOTES (Slavia 3-2 OGCN) – Football

Dominant en première période, l’OGC Nice s’est incliné jeudi face au Slavia Prague (3-1) en Ligue Europa.

Amine Gouiri avait relancé la salle de sport en première période.

Après les défaites de nos trois représentants en Ligue des champions cette semaine, l’OGC Nice n’a pas épargné l’honneur de la Ligue 1 en Ligue Europa. Le club azuren s’est incliné devant le sol du Slavia Prague (3-2).

Cependant, le gymnase avait pris le contrôle du jeu dès le début. Face à une équipe décimée par Covid-19, les hommes de Patrick Vieira se sont progressivement installés dans la moitié de terrain adverse.

Aussi belle fébrile derrière

Et il s’est approché du premier but lorsque Dolberg a rencontré le gardien Kolar. C’est donc contre le déroulement du match que l’attaquant Kuchta (1-0, 16e) a trompé Benitez suite à une triple erreur des défenseurs niois! Difficile de ne pas penser à l’absence de Dante grièvement blessé au genou le week-end dernier.

Cependant, cette capacité n’a pas empêché les Aiglons de revenir au jeu grâce à Gouiri (1-1, 33e), après un bon doublé avec Rony Lopes. Un tirage mérité. On pensait que Nice avait également commencé à prendre l’avantage. Mais c’est Slavia qui a marqué juste avant la pause de Sima (2-1, 43 °) d’une tête sur corner. Ce retard dans la pause peut paraître sévère, ce qui explique en partie pourquoi les Nioi étaient encore abasourdis lorsqu’ils revenaient des vestiaires.

Une réaction trop tardive

Et à l’avant, les Tchèques plus confiants ont montré une bien meilleure maîtrise technique et ont accumulé des situations chaudes sur le but de Benitez. La punition était donc inévitable pour Nice, qui a concédé un nouveau but de Kuchta (3-1, 71 °). Qu’il suffise de dire que le jeu a été abandonné. Il a fallu attendre les dernières secondes pour voir le jeune Ndoye (3-2, 90 ° + 3) marquer sur un exploit personnel, trop tard. C’est ainsi que le club bleu concède une défaite inattendue devant un adversaire en but et surtout très diminué.

Le score du match: 5/10

Bien sûr, nous avons vu des buts, mais le match ne s’est jamais emporté. Il aurait pu arriver avec une éventuelle réaction de Nice en deuxième période, mais Aiglons n’a rien montré. Slavia se contenta de faire tourner le ballon en attendant l’erreur de l’adversaire.

READ  Enrique sur les pénalités manquées de Ramos: "S'il y avait eu un troisième, il l'aurait fait"

Les objectifs:

– Sur un long ballon, les trois défenseurs centraux niçois Pelmard, Daniliuc et Bambu se manquent et permettent à Kuchta de se retrouver seul face à Benitez. L’attaquant du Slavia, froidement, passe la frappe et rate le gardien argentin (1-0, 16e).

– Après une belle reprise de Lees-Melou, Gouiri effectue un joli doublé avec Rony Lopes au centre de la surface de réparation. L’ancien Lyonnais prend le ballon dans la tête, se retrouve face à face avec le gardien Kolar qui a sagement lobé (1-1, 33 °).

– Sur corner venant du milieu de terrain droit Sevcik, l’ailier Sima arrive jeté devant Bambu et place un centre de la tête qui ne laisse aucune chance à Benitez (2-1, 43e).

– Après un accolade scolaire sur le côté gauche avec Olayinka, le côté Dorley voit son centre passer par le centre de plusieurs jambes nioise. Et c’est finalement l’attaquant Kuchta qui parvient à pousser le ballon au fond des filets (3-1, 71 °).

– Décalage de Reine-Adlade sur le côté gauche, Ndoye entre dans la surface, assomme le côté de Masopust avec un crochet extérieur et frappe fort sur le poteau le plus proche. Le gardien Kolar touche le ballon mais ne peut l’empêcher de franchir la ligne (3-2, 90 ° + 3).

Les NOTES du Nioi

Maxifoot a marqué (sur 10) des commentaires pour chaque joueur.

Homme du match: Jan Kuchta (8/10)

Auteur d’un doublé opportuniste, l’attaquant tchèque a été décisif dans la victoire du Slavia Prague. Son entraîneur ne lui reprochera pas sa simulation grossière qui lui a valu un carton jaune. Car en plus de ses succès, sa pression intense a grandement entravé la mémoire des défenseurs niois. Remplacez le 77e par Stanislav Tecl (pas non).

SYMPATHIQUE :

Walter Benitez (4): abandonné par sa défense sur les trois buts encaissés, le gardien argentin n’a pas pu être décisif. Il se détend agréablement sur le tir à longue distance de Holes, son seul arrêt difficile.

Andy Pelmard (3,5): malgré ses sorties de balles intéressantes et sa percée sur le côté gauche, le défenseur central ne donnera pas satisfaction à son entraîneur. Et pour cause, il est maladroit sur le premier but encaissé. Puis le troisième arrive en retard.

READ  la composition probable des Parisiens, avec Rico et Paredes

Flavius ​​Daniliuc (3): Décrit comme un défenseur central du futur, l’ancien joueur du Bayern Munich n’a pas encore montré son potentiel. Il est l’un des nombreux contrevenants au premier but encaissé. Et souvent il se contentait de côté sans intérêt. La comparaison avec Dante fait mal …

Robson Bambu (2): De son côté, le Brésilien recruté cet été a été un succès. Il est vraiment impliqué dans les trois buts du Slavia! On pourrait presque oublier la première action puisque l’erreur est collective. Mais sa passivité au coin et son navet au un-deux sont impardonnables. Tout comme ses nombreuses pertes de balle.

Hassane Kamara (4): On a rarement vu le piston latéral ou gauche aussi discret en réunion. Il faut dire que les Tchèques lui ont imposé un marquage serré avec Masopust et Sima. Il a ensuite forcé quelques appels de balle et s’est retrouvé hors-jeu à plusieurs reprises. Enfin, il arrive également en retard sur le troisième but encaissé. Remplacez le 88e par Dan Ndoye (pas non), auteur d’un but sur un exploit personnel dans la région.

Morgan Schneiderlin (4): en coupant la seconde mi-temps, le milieu défensif a récupéré de nombreux ballons en milieu de terrain. Mais il a eu beaucoup de gaspillage dans l’utilisation du cuir et n’a pas pu arrêter la maîtrise tchèque en deuxième période.

Pierre Lees-Melou (4,5): Capitaine en l’absence de Dante, le milieu de terrain polyvalent a parfaitement joué son rôle en première période. Il a récupéré plusieurs balles dans la moitié de terrain adverse, en particulier celle qui a amené le but de Gouiri. Mais lorsque son équipe s’est retrouvée dominée après la pause, elle a complètement disparu. Remplacez le 65e par Alexis Claude-Maurice (pas non).

Jordan Lotomba (4): Comme Bambu, le piston latéral ou droit était également naf sur un doublé avant le troisième but encaissé. Pourtant, il avait montré de bonnes choses pendant le match, lui qui a su créer des différences avec le ballon. Sans parler de sa bonne transition vers Dolberg.

Amine Gouiri (7): Malgré la défaite et les performances décevantes de son équipe, l’attaquant niois était toujours intéressant. Il a marqué un beau but avec finesse et sur des solutions constructives. Deux petits regrets cependant, cette action où il en a trop fait pour trouver l’angle de tir idéal, et ce tacle de Hovorka qui n’a pris qu’un carton jaune alors que Niois pouvait aller au but.

READ  Meilleur buteur de Payet et expulsé, Bertrand Latour n'est pas surpris

Kasper Dolberg (3): maladroit, l’avant-centre danois a perdu une énorme opportunité depuis le début du match! Il était engagé dans la défense, mais a trouvé trop peu de profondeur et même dos au but. Remplacez le 81e par Youcef Atal (pas non).

Rony Lopes (3,5): Sa passe décisive après le doublé avec Gouiri n’a même pas sauvé son match. C’est dire la mauvaise qualité de son service. Le Portugais, discret et peu confiant, était très souvent heureux de prendre du recul. Il commençait à devenir plus incisif en seconde période, juste au moment où Vieira l’a retiré. Remplacez le 65e par Jeff Reine-Adlade (pas non), qui a trouvé de bonnes passes pour ses coéquipiers. Il est également un passant décisif pour Ndoye même si le jeune attaquant fait lui-même le travail.

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Répondez dans la zone “commentaires” ci-dessous!

SLAVIE PRAGUE 3-2 SYMPATHIQUE (mi-tps: 2-1) – EUROPA LEAGUE – Groupe C (Nice) / 3ème jour
Stade: Sinobo Stadium – Arbitre: Jakob Kehlet

Mais : J. Kuchta (16e) A. Sima (43 °) J. Kuchta (71 °) pour SLAVIA PRAGUE – A. Gouiri (33e) D. Ndoye (90 + 2e) pour SYMPATHIQUE
Mises en garde : T. trous (14e), A. Sima (22e), J. Kuchta (56e), D. Hovorka (60e), pour SLAVIA PRAGUE – M. Schneiderlin (24e), P. Lees Melou (55e), F. Daniliuc (61e), J. Reine-Adlade (82e), pour SYMPATHIQUE

SLAVIE PRAGUE : O. KolrL. Carnaval, D. Hovorka (J. Kristan, 86e), D. Hiver, O. DorleyP. Sevck, T. TrousA. Sima, O. Lingr (I. Traoré, 70e), P. OlayinkaJ. Kuchta (S. Tecl, 77e)

SYMPATHIQUE : W. BentezRobson Bambu, F. Daniliuc, A. PelmardJ. Lotomba, P. Lees Melou (A. Claude Maurice, 65e), M. Schneiderlin, H. Kamara (D. Ndoye, 88e)Ron Lopes (J. Reine-Adlade, 65e), K. Dolberg (Y. Atal, 81e), A. Gouiri

Double buteur, l’attaquant Kuchta blessé au gymnase (16e et 71e)


Bambu derrière sur la tête de Sima (43 °)


Le jeune attaquant du Niois Ndoye a marqué après son entrée (3-2, 90 ° + 3)


Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer