Actualité à la Une

Monaco percute le mur de Lille

Le match: 0-O

Monaco a dû gagner contre le leader de la Ligue 1 pour entamer en toute confiance le combat pour le titre dans un match quatre. Mais l’ASM s’est affronté, à domicile, avec la meilleure défense du championnat, à égalité avec le PSG (17 buts encaissés), après un match très fermé de bout en bout. La première période n’a été remplie que de trois tirs au but, compte tenu de l’intensité de la pression des deux côtés et de l’étroitesse de l’espace. Le moine a commencé le match en jouant très fort, à tel point qu’il a muselé les Mastiffs. Mais le LOSC, fermement planté sur le 4-4-2 habituel, a très bien tenu la possession adverse (60%). C’est lui aussi qui s’est offert la capitale de cette époque lorsque Lecomte rejette un tir de Weah sur Bamba (12 °), positionné à moins de six mètres. Malheureusement, l’excentrique milieu de terrain lillois, qui aurait peut-être dû prendre le relais en premier lieu, a perdu le contrôle.

L’ASM a essentiellement répondu avec un but de Ben Yedder, rejeté pour un hors-jeu infinitésimal après la confirmation du VAR (21e). La capacité des Monégasques à retrouver parfois Golovin dans les intervalles leur permettait de se permettre certaines situations, mais pratiquement aucune chance dans le match, à l’exception du tir hors cadre de Caio Henrique (28e). Après la pause, l’ASM, incapable de toucher à son environnement russe désormais éteint, a montré une certaine impuissance parfois mise en évidence par des jeux directs infructueux. Il a fallu attendre la 64e minute pour voir Monaco dangereux grâce à … Ikoné qui, ratant sa passe, a insufflé un peu de peur à son gardien. Malgré un triple changement à quinze minutes de la fin, avec les entrées de Fabregas, Sidibé et Jovetic, Monaco n’a jamais retrouvé l’étincelle offensive qui aurait enflammé le match. Jovetic le croyait, mais Maignan a réussi un exploit en repoussant son coup avec son pied droit (90 ° +2). Cette confrontation entre deux bras forts n’a donc pas rencontré de vainqueur, mais c’est l’équipe de la Principauté qui a perdu le plus dimanche.

READ  Opération anti-migrants dans les Pyrénées: un bureau spécial saisi pour enquêter sur la Génération Identitaire

Le joueur: l’exploit de Maignan

Vraiment stressé une seule fois, lors de la récupération, Mike Maignan a sauvé son équipe de la défaite en bloquant la frappe de Jovetic du pied droit (90 ° +2). Un geste de classe qui est le sceau des grands gardiens.

16

Réussie lors de ses sept précédents matches de Ligue 1 à l’extérieur, le LOSC a vu sa séquence se terminer en Principauté. En revanche, les Mastiffs ont obtenu leur 16e clean sheet de la saison

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer