Sport

MotoGP Valence-2 J3, Débriefing Fabio Quartararo (Yamaha / Ab.): “J’espère que Yamaha peut nous comprendre”, châssis 2019 à Portimao? Etc. (entièrement)

En ce dimanche 15 novembre, Fabio Quartararo a répondu aux questions des journalistes du circuit Ricardo Tormo de Valence après le Grand Prix de la Communauté Valencienne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français.

Comme d’habitude, nous rapportons ici les paroles de Fabio Quartararo sans aucune mise en forme, même si la première partie est traduite de l’anglais (adresse).


Fabio Quartararo : “Difficile! Je ne sais pas quoi dire. Depuis le Grand Prix du Mans, le feeling n’est pas là. On essaie de faire du mieux qu’on peut, mais on ne va pas vite. Il faut trouver la solution et j’espère la trouver à Portimao. Quand on arrive sur un circuit comme Jerez ou Barcelone c’est tout de suite très bien, mais à Misano ou sur tous les autres circuits on souffre trop et je pense qu’il faut trouver une solution pour être aussi compétitif que l’an dernier. . “

Vous avez commencé la saison avec deux victoires, puis une troisième mais la fin du championnat est beaucoup plus difficile. Êtes-vous surpris ou choqué?

«Pendant mon enfermement, je me suis beaucoup entraîné, plus que jamais, mais après une si longue période sans faire de vélo, je pense qu’à ce moment-là, j’étais l’un des pilotes qui s’est adapté le plus rapidement. Peut-être que les autres pilotes ont eu un peu plus de mal. Mais je serais curieux de voir quel serait notre potentiel sur la moto de l’année dernière dans ces conditions. Je ne suis pas surpris, mais quand je suis arrivé à Jerez, j’étais complètement en forme, je me sentais bien et je me suis rapidement adapté à la piste. C’est une piste sur laquelle j’ai toujours été rapide. Barcelone et Jerez sont des pistes sur lesquelles j’étais très rapide l’année dernière. Mais dès que nous sommes arrivés sur une piste où nous avions déjà eu un peu de mal l’an dernier, nous étions très loin. C’est très étrange car l’an dernier, nous nous sommes battus pour d’excellents résultats, alors que maintenant nous pouvons nous battre mais pour la dixième ou la douzième position. C’est incompréhensible. “

Que s’est-il passé dans le premier tour du deuxième virage? Et pourquoi es-tu tombé?

«Dans le deuxième virage, j’ai freiné un peu trop tard et j’ai surchauffé. J’étais sur le point de percuter Maverick et je suis sorti.
Ensuite, j’ai vu les gars devant moi qui avaient beaucoup de vitesse dans les virages et j’ai essayé de faire de même, mais malheureusement je suis tombé. “


Lorsque vous êtes rentré dans la boîte, la caméra vous a montré en train de secouer l’arrière de votre moto. Pouquoi ?

«Je viens de vérifier parce que j’avais une sensation étrange avec l’appareil Holeshot et je voulais voir s’il fonctionnait toujours. Mais ce n’était pas le même problème que lors de la dernière course. “

Votre problème cette semaine était-il le même que la semaine dernière lorsque la moto devenait plus large?

READ  En 4-3-3 avec Dimitri Payet et Dario Benedetto: composition probable de l'OM sur la pelouse du FC Porto

«Oui, c’est le même problème que la semaine dernière. Vous savez, nous sommes ici depuis deux semaines et en deux semaines, nous n’avons pas fait une seule amélioration sur le vélo en testant les choses. Je pense que nous devons simplement utiliser notre base de réglage et nous adapter. Je dois m’adapter à la moto car nous avons vu qu’avec tous ces changements, rien n’a fonctionné. Je pense donc qu’il est préférable de revenir à notre base de paramètres. Si nous voyons que tout va bien avec le comportement de la moto, évidemment nous ne changerons rien, et si nous voyons quelque chose d’étrange, nous apporterons des changements. Mais je pense que tout fonctionne normalement, j’ai juste besoin de m’adapter moi-même à la moto et nous verrons ce que nous pouvons faire. “

Avant de vous écraser, vous avez perdu trois positions simultanément au profit de la Honda. Pouquoi ?

«Deux tours s’étaient écoulés et je suis sorti et c’est pourquoi j’ai reçu un avertissement. J’ai dépassé Stefan, mais je pense que c’était un tour après ma chute. Je voulais juste faire la même chose que les gars devant, mais je suis juste tombé. Pas vraiment de problème avec l’une des Honda. “

Il doit être frustrant de voir une vieille Yamaha gagner la course alors que les autres se battent si fort. Dans les autres saisons, la différence n’était pas si grande …

“Je pense que la différence est assez grande mais je pense que c’est plus frustrant pour … Je ne dirais pas Yamaha, mais quand vous travaillez aussi dur que vous le feriez normalement pour la moto 2020 ou la moto d’usine, je ne dirais pas que vous devez être meilleur, mais similaire ou meilleur. Quand vous le regardez et voyez ce qui s’est passé après avoir dominé le premier et le deuxième week-end, vous voyez que l’ancienne moto est beaucoup plus cohérente.Même si je ne pouvais pas, je serais curieux de voir le potentiel que nous aurions avec ce nouveau pneu et l’ancienne moto. . En testant notre rythme était extrêmement rapide ici avec le même pneu que nous avons utilisé en course et sur la moto de l’année dernière. Et cette année, nous n’avons même pas pu nous rapprocher d’une seconde de ce rythme. Je pense que très intelligent de voir avec quel package nous commencerons l’année prochaine et j’espère que Yamaha pourra nous comprendre. Nous aurons une réunion à Portimao. “

Valentino Rossi déclare que les différences entre la moto 2020 et la moto 2019 ne sont pas énormes et que Franco Morbidelli fait la différence. Vous avez accès aux données de ce dernier – voyez-vous quelque chose de spécial qui pourrait l’expliquer?

«Pour moi, le changement entre le vélo 2020 et le vélo 2019 est important. À mon avis, il est très grand. Bien sûr, Franco a fait un pas en avant, car l’année dernière, il est monté sur le podium, et cette année, il est beaucoup plus rapide. Sans aucun doute, Franco s’est beaucoup amélioré et il le mérite car j’ai vu qu’il travaillait vraiment bien. Mais en ce qui me concerne, même si j’ai remporté trois courses cette année, je ne suis pas très content car je pense qu’avec une moto plus consistante, nous aurions pu nous battre beaucoup mieux et pour plus de victoires. Je ne suis pas très content, mais c’est la moto que nous voulions en début d’année et nous avons poussé pour cela. Il m’a également aidé à m’inscrire dans l’équipe d’usine car nous voulions cette moto, mais malheureusement ce n’était pas le bon choix pour cette année (rires). “

READ  Benzema avait "plus de mal à ne pas avoir d'explication" qu'à ne pas être champion du monde

Pouvez-vous essayer un cadre 2019 à Portimao?

«J’adorerais (rires)! J’aimerais bien mais je pense que ce n’est pas possible. Mais tu sais que je ne veux pas dire avant le week-end, je dirais “Je veux le vélo 2019”. Je pense que nous pouvons être surpris. Si nous commençons vraiment bien à Portimao, nous pouvons évidemment faire quelque chose de vraiment bien. Mais, si nous nous perdions, ce serait quelque chose … (enviable?).
Je pense que nous avons beaucoup appris ce week-end en changeant de moto partout alors que l’amélioration était nulle. Je pense donc que ce vélo ne fonctionne pas très bien, je dois juste m’adapter. Mais bien sûr, oui, 2019 a été une saison différente mais pour moi, la moto était beaucoup plus cohérente. “

Que pensez-vous de Joan Mir, champion du monde MotoGP pour sa deuxième saison, et sur qui personne n’aurait beaucoup misé en début d’année?

«À mon avis, il a connu une saison incroyable. La constance dont il a fait preuve est la raison pour laquelle il a remporté le championnat, car sa constance a été fantastique de la quatrième course à la fin. Il mérite beaucoup ce titre car c’est cette constance qui nous a manqué cette année pour nous battre pour encore plus de podiums: mis à part nos trois victoires, nous n’avons réalisé aucun podium! Vous ne pouvez pas gagner un championnat de cette façon. On peine à comprendre pourquoi on est dans cette situation, mais Joan mérite toujours le titre: gros compliments à lui! “

Pensez-vous que Yamaha peut vous écouter et que vous pouvez vraiment discuter des options dont vous disposez pour l’année prochaine en termes de châssis?

“J’espère! Je pense que nous ne devrions pas prendre de décisions hâtives pour l’année prochaine. Je pense que c’est vraiment intéressant de voir les points positifs que nous avons cette année et ceux de la moto de l’année dernière. Mais de mon point de vue pour le moment. , c’est sûr que j’irais avec la moto 2019 qui me semble vraiment cohérente. Comme je l’ai dit, nous avons fait 14 courses, mais sur sept ou huit circuits différents: ce n’est pas une saison tout à fait complète. Si nous avons une saison avec 20 circuits différents, nous pouvons être perdu en 15 courses et évidemment 5. Peut-être que sur cinq nous pouvons gagner ou faire de très bonnes courses, mais si cela arrive, nous perdons les 15 autres, alors que l’année dernière nous avons eu une énorme régularité. Nous devons l’analyser, mais pour l’instant je serais plus disponible avec le le vélo de l’année dernière par rapport à celui de cette année. “

READ  Ligue des champions: Neymar, dribbleur implacable - Foot - C1

Cependant, vous avez gagné sur deux circuits très différents et dans des conditions très différentes. Il faisait très chaud à Jerez, il faisait froid à Barcelone, donc la moto roulait encore dans une gamme assez large, mais pas ailleurs. Je suppose que vous ne pouvez pas, mais comment expliquez-vous l’inexplicable?

«Comme tu l’as dit, je ne peux pas l’expliquer. Pour moi, à Jerez, je suis arrivé en excellente forme. Je suis toujours en pleine forme mais je pense que je me suis adapté assez rapidement, peut-être plus vite que les autres, après trois mois sans piloter un MotoGP et sans partir tout de suite. Mais les temps au tour étaient rapides! C’était donc quelque chose de positif. Et aussi à Barcelone. Ce sont deux circuits où nous avons été extrêmement rapides l’an dernier. Malheureusement, ici à Valence, nous avons eu un rythme fou lors des essais l’année dernière et avons vraiment réussi à rouler avec de magnifiques chronos. Cette année, nous faisons du vélo, mais très lentement. C’est frustrant et même sur le vélo j’ai l’impression de ne pas aller vite. Mais je n’y peux rien et je n’ai pas le potentiel de vraiment tourner car je dois choisir entre tourner et accélérer. Alors je ne comprends pas. On s’est posé la question et Jerez et Barcelone sont deux pistes complètement différentes, avec des conditions différentes, donc c’est malheureusement incompréhensible. “

Jerez et Barcelone sont deux circuits où vous avez toujours très bien fait. Serait-ce une explication?

«Je pense que j’ai beaucoup d’expérience sur ces deux circuits, même si je n’ai fait que deux ans en MotoGP. Mais c’est vrai que quand on connaît bien le circuit, tout devient plus facile. Mais là, franchement, on comprend mal pourquoi Misano l’an dernier est un circuit où je me suis battu pour la victoire pour la première fois avec Marquez, comme ici à Valence, à Aragon l’an dernier on a terminé cinquième, pas très loin de la deuxième. , tandis que là, nous nous retrouvons loin à chaque fois. Nous n’avons pas de rythme et c’est ce qui est impressionnant, donc je pense que Barcelone et Jerez sont des pistes qui me conviennent très bien, mais l’année dernière j’ai fait beaucoup de belles courses sur d’autres pistes. Si je n’avais fait que 2 podiums l’année dernière, Barcelone et Jerez, peut-être que nous pourrions le comprendre, mais j’en ai fait 7, et d’une bien meilleure façon que ce que nous faisons cette année. “

Résultats du Grand Prix MotoGP Communauté Valencienne à Valence:

Crédit pour le classement: MotoGP.com

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer