Science

“Nous assistons à une nouvelle vague d’exode vers des modes de vie alternatifs”

Dans la Drôme, en Bretagne, voire dans l’Eure-et-Loir, la France voit naître çà et là des lieux d’expérimentation écologique et sociale, qui se réunissent parfois sous le nom d ‘«oasis». Qu’est-ce que c’est exactement? Qui les compose? Ce phénomène est-il vraiment nouveau? Professeur de sciences politiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Laurent Jeanpierre coordonne des recherches et un séminaire sur les expériences communautaires et les vraies utopies depuis trois ans. Décryptez ce mouvement, ses forces et ses limites. Entrevue

«Au début, nous étions considérés comme une secte»: ils ont changé de vie pour s’installer dans une oasis écologique

Écoles, logements participatifs, centres de ressources… Les expériences de vie plus sobre et écologique semblent attirer de plus en plus de Français. Initiatives regroupées sous le terme «oasis»: d’où vient ce nom?

Le terme est évocateur: l’oasis contraste avec le désert qu’est devenu le monde. C’est un thème biblique. Mais le lien avec les utopies collectives contemporaines nous rapproche de l’écrivaine américaine Mary McCarthy et de la philosophe Hannah Arendt. Dans les années 40, McCarthy a publié une nouvelle satirique intitulée “The Oasis”. Cette rupture intellectuelle avec le communisme et avec une sensibilité plutôt libertaire, raconte son installation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec des militants trotskystes et de gauche radicale, dans une communauté. L

Pour lire les 88% restants,
essayez l’offre à 1 € sans engagement.

READ  Prévisions saisonnières pour l'hiver 2020/2021

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer