Monde

nouveaux incidents lors d’une manifestation contre les restrictions

Un groupe radical organise des manifestations contre les mesures prises par le gouvernement.

Une manifestation anti-restriction organisée par un groupe radical à Copenhague a déclenché de nouveaux incidents à la fin du samedi 23 janvier, avec cinq arrestations, selon la police et les médias locaux.

Plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées en début de soirée avant de défiler dans la capitale danoise avec des torches criant “Liberté pour le Danemark, nous en avons assez!” contre les mesures anti-coronavirus, selon des vidéos en direct diffusées par les organisateurs. Appelé “Men in Black Denmark”, ce groupe Facebook organise depuis plus d’un mois des manifestations contre la “coercition” et la “dictature” du semi-confinement anti-Covid au Danemark.

Malgré un ton radical de manifestants vêtus de noir, l’essentiel du défilé s’est déroulé calmement, avec une importante force policière. Mais des tensions sont apparues lors de la dispersion de la manifestation, avec notamment le lancement de bouteilles sur les forces de l’ordre. “Nous avons procédé à cinq arrestations en lien avec la manifestation et le désordre qui a suivi”, a déclaré la police de Copenhague sur Twitter. Ces cinq personnes ont été libérées dimanche mais restent poursuivies.

Mannequin brûlé

La police enquête également sur l’incendie de l’image du Premier ministre, ce qui est très inhabituel dans une manifestation au Danemark. Élevé sur un lampadaire, ce mannequin déguisé en Mette Frederiksen était accompagné d’une feuille sur laquelle il était écrit: «Elle doit être exécutée», selon les vidéos des médias locaux. L’incident a été sévèrement condamné dimanche matin par la classe politique danoise, y compris l’opposition.

READ  Les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies dans la chaleur
La police enquête également sur l’incendie à l’image du premier ministre. MADS CLAUS RASMUSSEN / AFP

La manifestation «Men in Black» d’il y a deux semaines a été marquée par une violence accrue, se traduisant par des affrontements entre policiers et manifestants et une vingtaine d’arrestations, dont plusieurs détenus préventifs.

A voir également – Ému, le Premier ministre danois se dit “désolé” pour la gestion de la crise du vison

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer