Économie

Nouvelle grève à la raffinerie de Grandpuits Total en Seine-et-Marne

Les salariés de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne), que Total a décidé de reconvertir, ont voté une nouvelle grève mercredi 28 octobre, et un arrêt des expéditions de carburant pendant 48 heures, a-t-on appris. avec la CGT: «Il n’y aura pas de baisse de carburant entre jeudi 6h00 et samedi 6h00. “ “Nous appelons à des discussions sur l’emploi dans le cadre du PSE [plan de sauvegarde de l’emploi], a déclaré Adrien Cornet, délégué CGT (majorité).

Article réservé à nos membres Lire aussi Grandpuits: Total ferme la raffinerie et promet une plateforme «zéro pétrole»

Total continuera d’alimenter son réseau de stations-service et ses clients. “Total a rapporté mercredi soir. Les livraisons de carburant avaient déjà été interrompues le 13 octobre d’un hiatus dirigé par les syndicats.

Total a annoncé en septembre l’arrêt du raffinage à Grandpuits “Fin 2023”. Elle doit céder la place à un projet de conversion axé sur la production de biocarburants et de bioplastiques et l’exploitation de deux centrales solaires photovoltaïques, selon le géant pétrolier.

“D’énormes trous dans l’organigramme”

Avec un budget de 500 millions d’euros, ce redéploiement ne conduira pas à des licenciements mais à des préretraites et à une mobilité interne vers d’autres sites, a déclaré Total. Le groupe s’était assuré que 250 postes seraient maintenus sur les 400 que possèdent aujourd’hui la plateforme de Grandpuits et le dépôt associé de Gargenville (Yvelines).

Article réservé à nos membres Lire aussi Les majors pétrolières font face à leurs engagements climatiques

Un scénario auquel les syndicats ne croient pas, qu’ils craignent la répression “700 emplois directs et indirects” et réclamer “Réunions pour discuter du travail”. “Total refuse de discuter de ce chiffre de 250 postes, mais ce ne sera pas suffisant, il y aura d’énormes trous dans l’organigramme, ce qui ne permettra pas de garantir la sécurité et la maintenance” site, précise Adrien Cornet.

READ  Après avoir privilégié les algorithmes pour modérer le contenu, YouTube revient en arrière

Une nouvelle assemblée générale se tiendra le mardi 3 novembre pour décider du suivi du mouvement, a indiqué la CGT.

Le monde avec l’AFP

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer