Science

Nouvelles | Retour à l’école: les pédiatres recommandent des tests de salive pour Covid-19 et le vaccin contre la grippe

Par La Provence (avec AFP)

“Soucieux de l’organisation de la rentrée scolaire”, les associations de pédiatres demandent de privilégier les tests salivaires pour détecter le Covid-19 chez les enfants et renforcer la vaccination contre d’autres maladies, pour assurer le retour en classe. “La persistance de la circulation du virus en France, accompagnée ces dernières semaines d’une augmentation significative du nombre de cas dans certaines régions, rend la situation délicate”, disent-ils dans une lettre ouverte publiée mercredi.

Ces mêmes associations avaient demandé en juin un retour général des enfants à l’école et une réduction des mesures sanitaires. “coercitif” dans les écoles, soulignant qu’à l’époque, «le risque sanitaire diminue» et que les données scientifiques ont montré que les enfants étaient “moins souvent infectés et moins contaminants que les adultes”.

Maintenant pour juger “vrai” les “risque de contamination par le SRAS-CoV-2, aussi bien chez les enfants que chez les adultes” au début de l’année scolaire, cependant, ils le demandent “mesures adéquates mais raisonnables”, tandis que les symptômes de Covid-19 sont “très peu spécifique”, c’est-à-dire qu’ils ressemblent à ceux de nombreuses autres maladies. «Aujourd’hui, on ne peut que s’inquiéter de l’organisation de la rentrée scolaire qui se profile», ajoutent des signataires, dont la Société française de pédiatrie (SFP), le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) et l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA).

Ils mettent particulièrement en garde contre “la pratique de prélèvements nasopharyngés quasi systématiques (…) chez les enfants présentant de la fièvre, des signes respiratoires ou digestifs”, rarement positif, dont les retards réduisent l’efficacité et dont l’apparence désagréable est susceptible de provoquer “gaspillage d’enfants et / ou de parents”. Ces pédiatres recommandent plutôt le “des tests de diagnostic rapide du Sars-CoV-2 (en particulier la salive), encore moins sensible mais qui permettent de prendre des décisions rapides pour la plupart des patients”.

Les tests salivaires ne sont actuellement pas approuvés par les autorités sanitaires, qui disent attendre des données supplémentaires sur leur fiabilité. Ils recommandent également “renforcer la vaccination contre la grippe” et de “généraliser la vaccination antirotavirus des jeunes enfants”, un virus responsable de la gastro-entérite. Cela permettrait “ne pas alourdir” consultations au bureau et visites à l’urgence “à un moment où la circulation du Sars-CoV-2 risque de redevenir intense” et de “réduire la fréquence” cas suspects de Covid-19 nécessitant un test PCR et l’expulsion de l’école.

READ  Un trou noir aurait-il pu générer le Big Bang?

Le vaccin antirotavirus ne fait actuellement pas partie des vaccins recommandés ou obligatoires en France.

Enfin, les pétitionnaires déclarent “stratégies claires et précises” sur ce qu’il faut faire si un cas Covid-19 est détecté dans un établissement, pour éviter une ré-entrée “chaotique” avec “fermeture injustifiée de classes ou d’écoles”, qui serait “nuisible aux enfants et à leur apprentissage”.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer