Sport

Novak Djokovic a été sérieusement ébranlé au deuxième tour de l’Open d’Australie

Le roi était précipité. Le roi hésita. Mais le roi a toujours sa couronne. Sévèrement maltraité par Frances Tiafoe au deuxième tour de l’Open d’Australie dont il est le tenant du titre, Novak Djokovic a réussi à rester positif après sa victoire. «J’aime ce type de match pour entrer dans un tournoi et progresser plus tard. Je sais comment gérer ces situations. Mes nombreuses victoires dans ce domaine me donnent une grande confiance là-bas “, a déclaré le numéro 1 mondial après sa victoire.

Il aurait pu être confiant avec le recul, mais pendant le match, ce n’était pas trop évident. Si le premier set avait été comme prévu, le reste aurait été moins amusant pour le Serbe. Soumis à un assaut sur ordre de Tiafoe, Djokovic présentait des défauts sur le coup droit. Pas assez croisée, sa balle n’a pas dérangé Tiafoe qui faisait preuve de force. Le bris d’égalité du deuxième set, c’est lui qui a gagné bien plus que Djokovic l’a perdu. L’Américain était enfin dans son jeu.

Abusé, Djokovic s’est réfugié derrière sa spécialité, la défense de fer. Tiafoe a dû travailler dur pour oublier cela. Sous un soleil radieux pour la première fois depuis le début du tournoi, les deux hommes se sont livrés à une véritable bataille. Nouveau tie-break et cette fois Djokovic a définitivement clos le match, mis à part un mauvais revers sur le filet on ne pouvait pas lui en vouloir dans ce match décisif totalement maîtrisé.

3e avertissement et Tiafoe fond

Le combat a recommencé jusqu’à ce que l’arbitre soit impliqué. À 3-3 dans le quatrième set, Tiafoe a reçu un troisième avis de timeout. Conséquence immédiate, il a dû servir une deuxième balle. Phrase immédiate avec pause pour Djokovic. Hors de son esprit, l’Américain a perdu sa concentration et a quitté le match. Il avait perdu sa chance et Djokovic avait su la saisir dans un match qui était aussi un duel au bâton (26 as pour Djokovic, 23 pour Tiafoe). «Je pense que c’est le premier match où je sers autant d’as et en gagne autant. Cette année, la surface est plus rapide que jamais. Si je continue à bien servir de cette manière, cela m’aidera. “

READ  Football nantais - FCN: Domenech et Benjamin Button à Nantes!

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer