Sport

OM: Larguet-Sampaoli, la passation – Autour de l’OM

L’actualité a été si riche de la part de l’OM ces dernières semaines que Nasser Larguet est apparu comme une référence. Un point de repère pour les premiers joueurs, unanimes pour saluer le réparateur par intérim du Franco-Marocain, mais aussi pour les nombreux adeptes du club, pour qui Larguet est un interlocuteur fiable et régulier en ces temps où tout est à l’OM à l’envers . En tout cas, dimanche sera le dernier match du sélectionneur sur le banc marseillais, en attendant la prise de fonction de Jorge Sampaoli. Comment Larguet lui a-t-il préparé le terrain et quels conseils donne-t-il à ses joueurs pour l’avenir?

Passer directement d’AVB à Sampaoli aurait été trop brutal

Les adieux d’André Villas-Boas ont choqué les joueurs. Il y a ceux qui ont eu une relation presque amicale avec les Portugais. D’autres qui, plus distants et professionnels, ont tout simplement apprécié ses compétences en gestion et les compétences de son personnel. Ceux, donc, qui se lâchaient mentalement, fatigués d’être mis sur le banc ou simplement qui ne réagissaient plus au discours de l’ancien Porto. Pour tous, le point commun reste la crise de confiance et de résultats et l’impression que rien n’allait vraiment dans le bon sens. L’intérim de Nasser Larguet aura eu le mérite de tout revoir: espace pour les fondamentaux, espace pour la compétition, espace pour une confiance renouvelée par le jeu, l’essentiel, la simplicité et l’apaisement. Passer directement de la sympathie d’AVB à la fureur de Sampaoli aurait pu être dangereux. Plus d’un mois après l’arrivée de Larguet, les ressentiments et les doutes semblent avoir été digérés et c’était peut-être l’étape nécessaire pour ouvrir un nouveau chapitre.

READ  Balle à la main. France - Croatie: les Azzurri en finale de l'Euro 2020, le résumé du match

C’est maintenant le moment de l’offensive par conviction

En termes de résultats, si l’OM de Larguet n’a pas impressionné, il était tout de même rassuré. Sortez de la spirale de la défaite, bye bye draw. Que penser que l’équipe est restée immobile? Pas si sûr. Après une chute libre, l’intérim aura plutôt servi de piste d’atterrissage en douceur. Le moment sera venu pour tout le monde de retrousser ses manches. Pris en attaque, les principes de jeu de Sampaoli obligeront les joueurs à se défier un peu et à une intensité constante: Le but était de leur donner confiance, de ne pas perdre trop de matchs. L’objectif du prochain entraîneur est de fournir des repères offensifs, Larguet a expliqué hier à ce sujet lors d’une conférence de presse (voir vidéo). “Où devons-nous aller pour mettre en danger l’adversaire? Ce doit être un domaine de travail prioritaire. Le talent à lui seul ne suffit pas.” Le match olympique de dimanche contre Canet pourrait être l’occasion de bien finir et de trouver un élan offensif, au moins par le talent. Ce sera certainement moins compliqué que face au leader lillois. Et une fois la passation de pouvoir effectuée entre Larguet et Sampaoli, il sera obligatoire d’honorer semaine après semaine, cette fois plus par conviction.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer