Économie

Où vont les 100 tonnes de feuilles mortes transportées sur la Seine?

L’opération a eu lieu jeudi matin dans le port de Bercy (12ème arrondissement) – Ville de Paris / DPE

  • Cent tonnes de feuilles mortes ont été transférées du port de Bercy au port de Gennevilliers.
  • Cette opération, appelée «feuilles sur la Seine», a pour but de «récupérer les feuilles mortes pour des applications ultérieures». Des opérations de ce type pourraient être répétées dans la capitale.

Les feuilles mortes ont décollé. L’opération «Feuilles sur la Seine» s’est terminée jeudi par le transport de plusieurs tonnes de feuilles mortes maison flottante. Cent tonnes de feuilles récoltées du début novembre au début décembre un
Paris ont été regroupés dans le port de Bercy ce jeudi matin sur une péniche Cemex, spécialement affrété pour l’occasion et habillé d’une banderole «feuilles mortes montent sur la Seine». Direction: un site de transfert Syctom à Gennevilliers pour rejoindre un
le compostage industriel. Une opération sans précédent.

“Tout s’est bien passé. Les dernières bâches ont été incorporées dans la péniche et nous sommes partis vers 9 heures du matin pour le port de Gennevilliers”, avons-nous dit. Cemex, une entreprise de matériaux de construction qui a effectué le transfert. Habituellement utilisée pour l’approvisionnement en granulats de la capitale ou pour l’évacuation des déchets de construction, la barge d’une capacité de 200 m3 était remplie de feuilles mortes, représentant plus de 100 tonnes. Il a ensuite été transporté vers le port de Gennevilliers «où les plaques seront durcies et récupérées pour des applications ultérieures. Ils pourraient, par exemple, être utilisés comme matériaux secondaires pour d’autres activités comme la création d’espaces verts ou l’horticulture », note-t-on au sein de l’entreprise. Un aller simple suffisait pour transporter tous ces papiers hors de la capitale.

Vers une évacuation des sapins de Noël sur la Seine?

L’objectif principal de cette opération était de réduire les émissions de CO2 générées par les camions sur la route. Dix-huit bacs aller-retour ont ainsi été évités, rapporte-t-il La ville de Paris. Les agents DPE collectent 4 500 tonnes de feuilles chaque année dans les espaces publics. Pour la mairie, “c’est une expérience convaincante qui permet de valoriser les feuilles mortes pour éviter l’incinération”. «Jusqu’à présent, ces feuilles étaient acheminées par camion vers les usines d’incinération. Des absurdités écologiques », explique Colombe Brossel, adjointe au maire de Paris en charge du nettoyage des espaces publics, du tri et de la réduction des déchets, du recyclage et de la réutilisation.« Désormais, ils seront compostés et évalués », ajoute-t-il. Cette opération intègre différentes initiatives à gérer. au mieux des feuilles mortes Un parc aux feuilles mortes a été aménagé dans le 16e arrondissement, ce qui permet également de récupérer 450 tonnes de feuilles.

Suite à cette opération sur la Seine, le Cemex espère que ce type d’opération pourra être répété sur des volumes plus importants, en l’étendant éventuellement à d’autres collections, telles que Sapins de Noël.

READ  les concessionnaires freinent leurs ventes en Allemagne

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer