Sport

Paris perd du terrain

Après le match nul entre Monaco et Lille, on penserait que le PSG aurait battu Nantes et aurait pris la tête de la Ligue 1 par différence de buts. Mais il faut croire que les Parisiens ne veulent pas être champions de France cette année puisqu’ils ont perdu hier soir pour la septième fois de la saison, après un match sans queue ni tête. Alors OK, Paris menait 1-0 à la mi-temps sur un but de Draxler, mais Nantes aurait déjà pu ouvrir le score si le penalty évident avait été accordé pour la faute de Kimpembé sur Kolo Muani. Ce qui, incompréhensiblement, n’était pas le cas.

C’est encore une autre démonstration d’incompétence en matière d’arbitrage. Entre M. Abed sur le terrain et les zoos VAR, personne n’a été forcé de prendre la bonne décision alors que, sur le plateau du CFC, nous étions sept à infliger la sanction de cette action. En quelque sorte, la victoire de Nantes compense cette arnaque … En seconde période, le PSG, qui n’avait pas montré grand chose mais une énorme possession du ballon, a complètement déjoué. Une stupide passe en arrière de Mbappé a d’abord permis à Kolo Muani de dribbler un Marquinhos légèrement spirituel pour égaliser. Et sur un communiqué de Lafont touché par aucun, Kolo Muani s’est retrouvé seul pour offrir le deuxième but de Nantes à Simon.

Cette défaite est évidemment inacceptable pour Paris. Mais, selon les informations disponibles au moment de la rédaction de cet article, il apparaît que les joueurs parisiens ont été informés à mi-parcours que deux d’entre eux avaient été piratés. Cela explique l’intervention de Leonardo et la sortie précipitée de Di Maria. D’autant qu’il pourrait s’agir d’un cambriolage avec séquestration puisqu’avec un couvre-feu, tout le monde devrait être à la maison. Ce n’est en aucun cas une excuse, mais cela pourrait être une explication. Revenir sur le terrain avec cette information a dû semer la confusion dans toute l’équipe.

READ  L'athlétisme surprend le Real Madrid et rejoint le Barça en finale

Cela n’enlève rien au mérite des Canaries, qui sont restés fidèles à leur tactique, n’ont absolument pas eu de coups de pompage physiques et ont su être efficaces. Kombouaré a fait les bons choix et cela permet à Nantes de se remettre un peu au classement alors que Nîmes et Lorient ont subi un nul dans l’après-midi. A Costières, Koné a ouvert le score pour les Crocos mais Delort a égalisé d’une tête pour Montpellier dans un match très spectaculaire. A Moustoir, un seul but de Maolida a donné l’avantage à Nice avant que le très intéressant Laurienté ne fasse sensation avec une accélération ultra-rapide de plus de 70 mètres pour égaliser Wissa.

Monaco et Lille trop prudents

Dans les autres matches, Rennes a battu Strasbourg grâce à un but de Bourigeaud dans un mauvais match d’occasions et de rythme et Dijon a réussi l’exploit de concéder trois buts à Bordeaux, ce qui est déjà une performance en soi. Nous attendions beaucoup de Lens-Metz et n’avons pas été déçus jusqu’à présent. Les deux révélations de la saison ont donné un excellent match, avec des buts, du suspense et des rebondissements. Dans ces deux équipes, on voit émerger deux arrières latéraux très intéressants: Clauss, qui a ouvert le score pour Sang et Or sur un coup franc dévié et Delaine, qui a égalisé avec un magnifique tir en boucle du gauche pour les Grenats.

Et puis le grand manifeste du jour a eu lieu à Louis II entre Monaco et Lille. La première mi-temps a été intéressante du point de vue du rythme et a créé un bon affrontement tactique. La seconde était beaucoup moins excitante, les deux équipes étant trop prudentes. Aucun des deux n’a accepté de perdre l’équilibre pour tenter de renverser la décision, bien que l’ASM aurait finalement pu remporter la victoire dans le temps additionnel si Maignan n’avait pas fait tout le possible contre Jovetic.

READ  PSG - PSG: Neymar cache la misère de Paris, l'attaque brutale

Après cette 29e journée de folie dans laquelle aucun des quatre premiers n’a gagné, Lille compte désormais trois points d’avance sur le PSG et Lyon, et sept de plus sur Monaco. Pour le PSG, le championnat pourrait se jouer dans les deux prochains jours, avec le match à l’extérieur à Lyon puis l’accueil de Lille. Ils devront prendre six points. En sont-ils capables? Le retour de Neymar transformera-t-il le visage de cette équipe? C’est l’un des nombreux suspens qui nous attend le week-end prochain …

Pierrot

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer