Actualité à la Une

Peines de prison demandées contre l’ancien numéro 2 de la FIFA et patron de BeIN Media

Le parquet suisse a demandé, mardi 22 septembre, trois ans de prison avec suspension partielle de l’ancien secrétaire général de l’Association internationale de football (FIFA), Jérôme Valcke, et vingt-huit mois de prison avec suspension partielle également contre le président de la BeIN Media et le PSG, Nasser Al-Khelaïfi, dans une affaire de droits télévisuels liés à la future Coupe du monde 2026 et 2030, selon l’agence suisse Keystone ATS.

Ce sont les premières peines de prison demandées sur le sol européen dans les nombreux scandales qui ont frappé le football mondial, après la condamnation aux États-Unis de plusieurs anciens dirigeants sud-américains.

Ce procès s’est ouvert le 14 septembre devant le Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone : outre Jérôme Valcke et Nasser Al-Khelaïfi, l’homme d’affaires grec Dinos Deris fait partie des accusés.

En cours de poursuites pénales en Suisse depuis 2017, M. Al-Khelaïfi est poursuivi pour “instigation aggravée de gestion déloyale” et pourrait encourir jusqu’à cinq ans de prison. Quant à Valcke, ancien numéro 2 de la FIFA, il doit répondre des accusations de «gestion injuste aggravée répétée», de «contrefaçon de titres» et de «corruption passive répétée». M. Deris comparaît, lui, notamment pour «corruption active répétée. “

“Accord amical” entre la FIFA et M. Al-Khelaïfi

Le procureur général de la Confédération suisse (MPC) accuse M. Valcke, en sa qualité de secrétaire général de la FIFA, d’avoir reçu de M. Al-Khelaïfi des avantages d’une valeur comprise entre 1,4 et 2,3 millions d’euros, notamment “L’utilisation exclusive de Villa Bianca”, en Sardaigne, de mars 2014 à septembre 2015.

READ  Que peut encore faire Donald Trump pour contester la victoire de Joe Biden?

Pour les enquêteurs, il l’a fait “ en échange »De l’attribution aux groupes qatariens Al-Jazeera et BeIN Media de droits médiatiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour les Coupes du monde 2026 et 2030. Le MPC reproche à M. Valcke de ne pas avoir déclaré ces avantages à la FIFA et de lui avoir causé des dommages financiers.

Jérôme Valcke, ancien numéro 2 de la FIFA, doit répondre des accusations de

MM. Al-Khelaïfi et Valcke ont bénéficié d’un dépôt partiel des poursuites contre eux pour “corruption” après que la FIFA ait informé le MPC fin janvier qu’elle avait trouvé un “Accord amical” et un accord financier – dont les termes restent secrets – auprès du président du PSG et a retiré sa plainte déposée en décembre 2016.

Lisez aussi: Accusation de Nasser Al-Khelaïfi: derrière la chute de l’accusation de “corruption”, un “accord amical” avec la FIFA

La justice suisse accuse également M. Valcke d’avoir reçu, par l’intermédiaire d’une société dont il était le seul bénéficiaire effectif, 1,25 million d’euros de M. Deris, dans le cadre de la cession de droits de télévision en Italie et en Grèce. Le MPC a demandé 30 mois d’emprisonnement, avec suspension partielle, contre M. Deris.

Les mémoires sont prévues pour les prochains jours. Selon nos informations, le TPF doit, en principe, rendre son arrêt le 30 octobre.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer