divertissement

Pierre Ménès, accusé d’agression sexuelle, suspendu par le “Canal Football Club”

La pression était probablement trop forte. Et les excuses n’étaient pas suffisantes. Le chroniqueur sportif Pierre Ménès a été suspendu du «Canal Football Club». Officiellement “d’un commun accord” avec la direction de la chaîne Canal +, à laquelle il a écrit plus tôt cette semaine. Alors il lui a fait savoir qu’il ne l’avait pas fait “Je ne voulais pas assister au spectacle du dimanche” et qu’il avait “besoin de repos”, comme, comment l’a révélé Le groupe. Mais cette retraite n’est pas seulement pour ce week-end. «Il n’y a pas de date de retour. C’est jusqu’à nouvel ordre “, nous expliquons à la direction de la chaîne d’information payante.

Cette suspension se présente comme une succursale Vivendi ouvert, à la demande des syndicats, un “analyse en profondeur” pour savoir si le consultant s’était livré à des pratiques répréhensibles pour lesquelles il n’avait pas encore été sanctionné. Dans le passé, selon nos informations, il avait fait l’objet de plusieurs “Plaintes” et des sanctions, y compris un avertissement.

Lire le forum de Nathalie Iannetta, sur «Je ne suis pas une salope, je suis journaliste»: «Nous ne voulons détruire personne. Nous voulons simplement déconstruire un système “

Pierre Ménès s’est retrouvé dans la tourmente après les révélations qui ont émergé suite à la diffusion du documentaire par Marie Portolano sur le sexisme dans le journalisme sportif, 21 mars. Le dimanche 28 mars, le “CFC” n’a pas été diffusé en raison de l’absence de matches de championnat. De quoi laisser le temps de réfléchir.

Lundi, le journaliste de la star de Canal + s’est publiquement excusé sur Twitter, affirmant que “J’ai déploré sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui n’étaient nullement justifiés”. Il s’adressait à ses anciennes sœurs de la chaîne, Marie Portolano, partie depuis sur la M6, à la journaliste Isabelle Moreau et à la chroniqueuse Francesca Antoniotti.

READ  Inceste - Regardez les avocats de Gérard Louvin et de son mari Daniel Moyne qui étaient sur le plateau de TPMP hier soir pour répondre aux accusations du neveu du producteur TV - Vidéo
Lire aussi Le jeu vidéo FIFA met fin à sa collaboration avec Pierre Ménès, accusé d’agression sexuelle

En 2016, il avait notamment relevé la jupe de Marie Portolano et attrapé ses fesses, selon les révélations de la journaliste. Il avait également serré de force Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti à la télévision.

Ce sont des passages du documentaire coupé par Canal + ma puis diffusé sur le site “Les Jours” et en C8, par son ami Cyril Hanouna, où Pierre Ménès avait voulu accomplir un acte de rédemption, qui avait mis le feu à la poussière. Dans “Touche pas à mon poste”, en C8, le journaliste avait déjà exprimé son opinion “Regrets profonds”, alors que depuis “#Metoo on ne peut plus rien dire, on ne peut plus rien faire”.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer