World

Plus de 3300 nouveaux cas en France, le vaccin russe a déjà produit … le point sur le coronavirus

Nouveaux rapports, nouvelles mesures, faits marquants: une mise à jour sur les derniers développements de la pandémie de coronavirus en France et dans le monde.

La situation en France

Port du masque étendu jusqu’aux Champs-Elysées, appelant les médecins à l’imposer dans les affaires, pèlerinage à Lourdes sous surveillance: les initiatives se multiplient pour éviter une deuxième vague de Covid-19 en France.

«En tant que médecin, je pense que la situation est très préoccupante, en tant que citoyen, j’ai peur, je ne suis pas sûr que nous trouverons le monde plus tôt», a déclaré samedi le professeur Xavier Lescure à BFMTV, spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat (Paris).

Le médecin craint une “seconde vague beaucoup plus longue, avec des répercussions économiques, culturelles et mondiales plus importantes”, alors que le Royaume-Uni vient d’ordonner 14 jours d’isolement pour les voyageurs arrivant de France.

Un indicateur est particulièrement préoccupant. Le nombre de cas de coronavirus est en augmentation: 3310 en 24 heures, selon des données publiées samedi soir par Santé publique France. Ce record depuis mai, mois de décomposition, est en partie un effet du dépistage massif en cours, mais pas seulement parce que le taux positif de la population augmente régulièrement.

Cette tendance conduit à une augmentation des mesures préventives prises par les autorités. Même si pour le moment le nombre de décès quotidiens est loin d’être sombre (moins de 30 par jour depuis mi-juillet, plus de 30.400 au total depuis le début de l’épidémie) et que la situation en réanimation reste stable (376 patients selon Santé publique France).

READ  Que savons-nous de Cinema for Peace, l'ONG allemande qui a organisé le transfert de l'opposant russe?

La situation dans le monde

Quarantaine pour les voyageurs arrivant de France vers le Royaume-Uni, restrictions locales: de nombreux pays intensifient leurs appareils pour contrer une résurgence du nouveau coronavirus, rendant encore plus cruciale la ruée vers les vaccins que la Russie prétend être en tête.

Lisez aussi:Les Algériens retrouvent le chemin des mosquées, des plages et des cafés

Quelques jours après que Vladimir Poutine a annoncé qu’un premier vaccin “assez efficace” (testé sur la fille du président russe) avait été développé en Russie, Moscou a annoncé avoir produit les premières doses. Cependant, le “Spoutnik V” est considéré avec scepticisme par le reste du monde, car la phase de test finale n’a commencé que cette semaine.

Lisez aussi:Coronavirus: un premier lot de Spoutnik V, le vaccin russe, a été produit

Se faire vacciner reste l’un des principaux espoirs de la planète pour se débarrasser des restrictions drastiques mises en place pour freiner la propagation de la maladie Covid-19, qui a fait plus de 760 000 morts dans le monde dans plus de 21 millions de cas identifiés. Des dizaines de millions de doses des différents candidats ont été achetées par les pays avant même de savoir si elles seront efficaces.

Face à l’aggravation de la situation sanitaire en France, où plus de 3300 nouveaux cas ont été confirmés au cours des dernières 24 heures, le Royaume-Uni a imposé samedi 14 jours d’isolement aux voyageurs en provenance de ce pays, mais aussi des Pays-Bas et de Malte, peu plus d’un mois après les avoir exemptés.

READ  L'Allemagne place les régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte-d'Azur dans les zones à risque

Pays européen le plus touché par la pandémie avec plus de 41 000 morts, le Royaume-Uni craint d’importer des cas sur son territoire.

Les Britanniques ou Français résidant en Grande-Bretagne et en vacances en France vendredi se sont précipités sur les derniers trains, ferries et vols, dépensant des sommes parfois exorbitantes, pour anticiper leur retour et éviter de devoir rester isolés chez eux sans pouvoir se rendre au bureau. ou envoyer les enfants à l’école pour le début de l’année scolaire.

Après avoir pris effet samedi, le trafic est revenu à la normale au port de Calais, où dans la soirée les files d’attente pour les voitures pour embarquer sur les ferries avaient atteint 45 minutes. Lorsque l’Eurostar est parti de Paris à Londres, les passagers avaient démissionné.

“On s’y attendait, mais 24 heures (entre l’annonce et la mise en œuvre) ont été trop courtes, impossible pour nous de prédire quoi que ce soit”, note Jessica, qui revient de vacances à Argelès (sud). Julie, qui voyage avec elle, se prépare à prendre un congé sans solde pour la période de quarantaine: «C’est compliqué car j’ai un nouvel emploi».

Les retours de France touchent 160 000 personnes selon le gouvernement britannique, mais la presse britannique mentionne jusqu’à 500 000 voyageurs touchés.

La pandémie a au moins fait 760739 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP samedi à midi. Plus de 21 millions de cas ont été officiellement enregistrés, dont au moins 12,9 millions ont été traités.

READ  Le Portugal, nouvel épicentre de l'affrontement entre les États-Unis et la Chine

le États Unis Je suis le pays le plus en deuil (168,446 Mort). Puis vient le Brésil (106,523 mort), Mexique (55,908) Index (49,036) et au Royaume-Uni (41,358).

Toute reproduction interdite

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer