Science

Pour Michel Cymes, réduire l’activité physique des enfants est une «catastrophe»

L’animateur a exprimé ses inquiétudes suite à l’annonce du directeur de suspendre l’école et les activités parascolaires à l’intérieur jusqu’à nouvel ordre.

Conséquences physiques et psychologiques graves. Michel Cymes, invité ce samedi par Apolline de Malherbe, la rencontre, est revenu sur les récentes annonces de l’exécutif pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus, toujours d’actualité en France avec notamment l’arrivée de la variante britannique.

Alors que la généralisation d’un couvre-feu anticipé à 18h, qui débute ce samedi, est une mesure saluée par le médecin compte tenu de ses effets sur les services déjà touchés, Michel Cymes s’inquiète des graves conséquences de la suspension. activités intérieures et parascolaires pour les enfants.

“On estime qu’un enfant sur cinq est en surpoids ou obèse”

«Suite à l’accouchement, l’indice de masse corporelle des enfants a considérablement augmenté», note l’ancien rédacteur en chef du magazine Santé dans France 5, sans fournir de chiffres précis.

Le médecin précise également que “les capacités cognitives des enfants ont diminué de 40% lors de l’accouchement et leur capacité physique s’est effondrée”.

«Prévenir les enfants, réduire l’activité physique des enfants est un désastre sanitaire», conclut Michel Cymes, «aujourd’hui on estime qu’un enfant sur cinq est en surpoids ou obèse».

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

READ  Première tempête de neige de la saison au Québec 25/11/2020

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer