Science

Pourquoi la situation s’améliore-t-elle dans les maisons de retraite?

Vaccination dans les maisons de soins infirmiers, illustration. Plus de 80 pour cent des résidents ont reçu une première dose du vaccin. – Bony / SIPA

  • La situation dans les maisons de retraite médicalisées, particulièrement touchées par le coronavirus, semble s’être améliorée ces dernières semaines.
  • Le nombre de décès quotidiens mais aussi l’incidence du coronavirus sont en chute libre.
  • Si les vaccins jouent probablement un rôle important, d’autres explications sont possibles.

Le nombre quotidien de décès liés à coronavirus dans
Ehpad il a diminué de plus de 50% en trois semaines, passant de 110 décès à une moyenne de 52 par jour la semaine dernière. Dans le même temps, le taux d’incidence a baissé de plus de 30% en deux semaines chez les personnes âgées de 80 ans et plus en France. Face à ces chiffres de bon augure, le gouvernement évalue la possibilité de réduire le protocole de visite des maisons de retraite.

ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré vendredi: “J’espère, comme les 700 000 hospitalisés en maison de retraite, que les restrictions sanitaires pourront être encore augmentées”, demandant un peu plus de temps (l’immunité liée à la vaccination est considérée comme définitivement acquise plusieurs jours après la deuxième injection). Deuxième
France Inter, certaines maisons de retraite médicalisées, pour la plupart vaccinées, peuvent même assouplir certaines contraintes en mars sans attendre l’approbation du gouvernement. (Rare) bonne nouvelle dans cette épidémie, mais comment l’expliquer?

Double effet du vaccin

La raison la plus évidente semble être la campagne vaccination Messe qui se déroule dans les maisons de retraite médicalisées, première population à avoir reçu des doses en France. Ce jeudi, plus de 80 pour cent des résidents des maisons de retraite ont reçu au moins une injection du vaccin selon le ministère de la Santé. Et les courbes de la baisse de la mortalité et de l’augmentation de la vaccination semblent corrélées. «Il est certain que le fait d’avoir la majorité des résidents sur les doses de vaccin joue un rôle dans le nombre de morts. De plus, les infirmières sont également vaccinées », explique en détail le médecin épidémiologiste Michaël Rochoy.

De plus en plus d’études suggèrent que le vaccin Pfizer, administré dans les maisons de retraite, non seulement protège contre les formes sévères, mais diminue également la transmission. Une personne vaccinée serait moins susceptible d’infecter d’autres personnes. «Nous pensons que ce sont les infirmières qui introduisent le virus dans les maisons de retraite de l’extérieur. Une fois ces personnels vaccinés et moins contagieux, le virus circule moins dans les résidences », précise le médecin. Double effet bénéfique du vaccin.

Une population de survivants?

La vaccination n’est probablement pas la seule raison. Comme souvent avec le coronavirus, les causes sont multiples. De nombreux autres phénomènes sont en jeu, notamment le fait que les maisons de repos sont moins fréquentées. «Avec la crise sanitaire, les familles sont beaucoup plus réticentes à mettre leurs aînés en maison de retraite médicalisée, le domicile leur semble plus sûr en période de coronavirus», relève Michaël Rochoy. Moins de résidents, donc moins de contamination et moins de décès.

Une autre explication pourrait être trouvée dans ce qu’on appelle l’épuisement des plus sensibles. Mahmoud Zureik, professeur d’épidémiologie et de santé publique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, explique: «Les personnes âgées, les plus vulnérables et les plus fragiles sont déjà mortes et il ne reste plus qu’un public plus résilient que moins fragile devant le virus Ce phénomène est souvent observé chez épidémiologie : Une épidémie donne l’impression d’être de moins en moins mortelle avec le temps, alors qu’en fait les personnes les plus fragiles sont mortes dans la première vague.

Immunité et effet de Noël

Suivant la même idée, le professeur questionne également un autre type de résistance de la population en maison de retraite médicalisée: «Beaucoup de personnes ont déjà été infectées, il pourrait y avoir une immunité collective partielle, ce qui ralentit la circulation du virus dans les résidences.» Enfin. , Michaël Rochoy met en garde contre une baisse liée à un éventuel effet de Noël: «Les résidents des maisons de retraite médicalisés auraient pu avoir des permis de départ ou des visites exceptionnelles pour les vacances de Noël, ce qui aurait entraîné une augmentation de la mortalité en janvier, et on croit à la baisse actuelle être en partie dû à un simple retour à la normale. “

En partie simplement parce que plus qu’un facteur spécifique, Mahmoud Zureik pense que cette baisse des décès liés à Covid-19 dans les maisons de retraite pourrait très bien avoir toutes ces causes. Sans écarter la possibilité moins optimiste: un simple problème de communication de données, les maisons de retraite médicalisées ont subi plusieurs erreurs dans l’annonce des rapports de décès dus aux coronavirus.

Si ce n’est pas le cas, et que les maisons de retraite sortent peu à peu du bois grâce à la vaccination de masse, l’engouement pour le reste du pays et la situation des services hospitaliers devront être atténués. «Les résidents des maisons de retraite ont peu participé à la saturation des hôpitaux, car ils étaient particulièrement fragiles pour être admis en réanimation», souligne Michaël Rochoy. Cependant, si l’une des populations les plus à risque se révèle hors de danger, ce serait un signal très positif en ce qui concerne la lutte contre Covid-19. Une lueur d’espoir que personne ne veut sauver, à la veille de probables reconfigurations locales.

READ  Un lot d'AstraZeneca jeté par précaution après le décès d'une infirmière

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer