Monde

Premiers vaccins Covax au Ghana, nouvelles préoccupations pour AstraZeneca dans l’UE

, publié le mercredi 24 février 2021 à 15h32

Les campagnes de vaccination contre Covid-19 se poursuivent dans le monde: le Ghana a reçu mercredi la première livraison mondiale de vaccins financée par le dispositif Covax visant spécifiquement les pays défavorisés, mais AstraZeneca a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l’UE.

“Enfin! Ce matin, les premières doses de vaccins Covid-19 délivrées par le dispositif Covax sont arrivées au Ghana”, a écrit le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus sur Twitter. “C’est un jour que nous devons célébrer, mais ce n’est qu’un premier pas”.

Un avion transportant 600 000 doses du vaccin AstraZeneca / Oxford du fabricant indien du Serum Institute a atterri mercredi matin à l’aéroport d’Accra, la capitale du Ghana. Ces doses “font partie de la première vague de vaccins Covid pour plusieurs pays à revenu faible et intermédiaire”, selon un communiqué de l’OMS et de l’UNICEF.

Le Ghana, qui a enregistré 80 759 cas de coronavirus, dont 582 décès, devrait recevoir 2,4 millions de doses.

Le système Covax vise à fournir des vaccins Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants cette année, mais plus important encore, il comprend un mécanisme de financement qui permet à 92 pays avec un niveau de développement économique faible ou moyen d’avoir accès à doses précieuses. Il a été créé pour essayer d’empêcher les pays riches de monopoliser tous les vaccins.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a cependant accusé lundi certains pays riches d ‘”affaiblir” le dispositif Covax et de “se rapprocher des fabricants pour garantir l’accès à des doses supplémentaires de vaccins”.

READ  Comment la Cour suprême s'est adressée à la partie républicaine depuis l'élection de Donald Trump

La livraison de vaccins au Ghana intervient après le lancement de la campagne de vaccination au Sénégal mardi, après l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, les Seychelles, Maurice, le Rwanda, la Guinée équatoriale, la Guinée, l’Algérie, le Maroc et l’Égypte.

Pour aider à accélérer la vaccination de 1,3 milliard d’Africains, l’Union africaine a déclaré qu’elle avait obtenu 270 millions de doses de vaccin Covid à distribuer cette année.

– Les difficultés d’AstraZeneca dans l’UE –

Au moins 217 millions de doses de vaccins Covid ont été administrées dans le monde, selon un décompte réalisé par l’AFP. Mais plus de neuf doses sur dix ont été injectées dans des pays à revenu «élevé» ou «moyen supérieur» tels que définis par la Banque mondiale.


Alors que la vaccination se propage lentement dans les pays les plus pauvres, l’Inde a annoncé mercredi son intention d’étendre son programme de vaccination massive contre Covid-19 aux personnes de plus de 60 ans à partir du 1er mars, y compris dans les hôpitaux privés.

L’Ukraine, l’un des pays les plus pauvres d’Europe, a lancé le sien mercredi après de nombreux retards, mais les doses sont encore faibles.

La Hongrie, quant à elle, a déclaré qu’elle avait commencé à utiliser le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm mercredi, devenant ainsi le premier pays de l’UE à le faire.

Le géant pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca a pour sa part déclaré qu’il devrait utiliser les sites de son réseau international en dehors de l’Union européenne pour tenir ses promesses de livraison à l’UE au second semestre. Malgré tout, la Commission européenne a montré sa confiance dans les livraisons des mois à venir.

READ  Le chien chanteur de Nouvelle-Guinée, disparu depuis cinquante ans, réapparaît

AstraZeneca “travaille à augmenter la productivité de sa chaîne d’approvisionnement dans l’UE” et utilisera “sa capacité mondiale pour assurer la livraison de 180 millions de doses dans l’UE au second semestre”, selon un porte-parole du groupe.

Cette annonce fait suite à une polémique sur les livraisons du premier trimestre 2021 du vaccin AstraZeneca-Oxford à l’Union européenne, qui a provoqué des tensions entre Bruxelles et le groupe pharmaceutique.

– Situation “très préoccupante” en France –

Un sommet européen extraordinaire se déroulera par visioconférence, dédié notamment à la crise sanitaire.

A la veille de cette rencontre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a tenté de faire preuve d’optimisme dans le conflit avec AstraZeneca. «Les fabricants de vaccins sont nos partenaires dans cette pandémie», a-t-il déclaré.

Partout dans le monde, les gouvernements se tournent vers les injections pour tenter de faire face à la pandémie, qui a tué près de 2,5 millions de personnes depuis fin décembre, selon un rapport publié mercredi par l’AFP.

En France, la situation dans la lutte contre Covid-19 “se dégrade” et “est très préoccupante dans dix départements” sur cent, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Cette dégradation “nécessite des mesures rapides et fortes”, a-t-il déclaré.

La ville de Dunkerque (nord), en proie à l’éclosion de l’épidémie, attend d’être fixée sur le cortège que choisira le gouvernement.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit s’arrêter dans l’après-midi avec les élus locaux pour de nouvelles restrictions, comme sur une partie de la Côte d’Azur (sud-est), passible d’emprisonnement les deux week-ends à venir.

READ  quatre premiers cas de variante brésilienne en France, passeports de vaccination en Europe du Nord

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer