Actualité à la Une

Prolongation de la garde des quatre policiers

La garde à vue des quatre policiers interrogés dans le cadre de l’enquête sur le passage à tabac de Michel Zecler samedi 21 novembre a été prolongée ce samedi de vingt-quatre heures, a indiqué le parquet de Paris à l’Agence France-Presse (AFP).

Ces quatre flics, suspendu de leurs fonctions depuis jeudi, a été placé en garde à vue Vendredi après-midi, dans les locaux de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police. Du mardi au “La violence” est “Falsification par écrit public” contre les quatre policiers en question, dans le cadre de cette affaire, qui a déclenché un scandale national et déclenché une crise politique.

En tournage CCTV dévoilé par le site Loopsider, Michel Zecler, un producteur de musique noire, a été sévèrement battu par trois policiers à l’entrée d’un studio de musique le 17est quartier de la capitale. Ces trois policiers, au centre de la scène, sont particulièrement sincères “Violence intentionnelle, lors de rencontres, avec des armes et à caractère raciste”.

Lisez notre histoire: Pluie de coups et de mensonges: le passage à tabac du producteur de musique Michel Zecler par trois policiers revient

Grenade lacrymale lancée dans une zone fermée

Quant au quatrième policier en garde à vue, Hugues R., son avocat Bruno Beneix-Christophe a expliqué à l’AFP qu’il était “Faits séparés”. Il est soupçonné d’avoir jeté une cartouche de gaz lacrymogène dans le studio de musique. “Il n’était pas en contact direct avec Michel Zecler”, est “Cela n’est venu que comme un renfort” et pas “Ne peut pas être influencé par des allégations de racisme”, Il a insisté.

READ  Comment le déconfinement progressif pourrait-il être?

Pendantune deuxième vidéo diffusée par Loopsider montre que M. Zecler a également été battu dans la rue par l’un des trois policiers, sans réaction apparente de plusieurs autres autour de lui, M.est Beneix-Christophe a indiqué que Hugues R. était “Un peu à l’écart dans la rue” est “Ce n’était pas dans les haut-parleurs” Maintenant.

Lire aussi Agression de Michel Zecler: Emmanuel Macron dénonce des images qui “nous font honte” et appelle à “une police exemplaire”

Suite à son agression, Michel Zecler a été initialement placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte le samedi 21 novembre par le parquet de Paris pour “Violence contre une personne qui détient l’autorité publique” est “Rébellion”. Mais l’enquête a été close sans suite et a entamé mardi une nouvelle procédure, cette fois contre la police, pour “Violence d’une personne qui détient l’autorité publique” est “Falsification par écrit public”.

“On m’a dit.” sale négro plusieurs fois et me frappant “, a rapporté la victime jeudi, se présentant pour porter plainte auprès de son avocat, Mest Hafida El Ali, au siège parisien de l’IGPN. “Je souhaite juste que le travail (de l’IGPN, ndlr) soit terminé”M. Zecler a déclaré après son témoignage. “Je n’ai pas de doutes”, Il ajouta.

Article réservé à nos membres Lire aussi Les violences policières mettent Emmanuel Macron face à une crise politique

Le monde

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer