Économie

Propriété: Le locataire doit payer les dommages même si le propriétaire ne fait aucune réparation

Le propriétaire peut réclamer des dommages-intérêts mais ne pas effectuer de réparations ultérieurement. (illustration) (Pixabay / AJEL)

Le propriétaire peut réclamer des dommages-intérêts mais ne pas effectuer de réparations ultérieurement. (illustration) (Pixabay / AJEL)

Le locataire d’un logement ne peut exiger du propriétaire qu’il effectue les réparations même s’il lui a été demandé de le dédommager des dommages subis pendant sa location. Le préjudice du bailleur existe simplement du fait de la constatation du dommage et justifie l’indemnisation par le locataire. Cependant, aucune compensation n’est requise du fait de cette compensation.

Le locataire d’un logement doit supporter les réparations des dégradations constatées lors de son départ, mais ne peut exiger que ces réparations soient effectivement effectuées par le propriétaire. C’est ce qu’a affirmé la Cour de cassation dans une décision du 7 janvier.

Le locataire responsable des dégâts

Un locataire avait déposé une plainte après avoir quitté un logement. On lui a demandé de payer les réparations, mais celles-ci n’ont pas été faites par le propriétaire. Les locaux ont été immédiatement reloués sans les réparer. Aucune diminution de la valeur des locaux n’a été démontrée et aucune réduction du loyer n’a été accordée au nouveau locataire.

La Cour de cassation a noté que le Code civil n’exige pas de telles enquêtes. La loi prévoit uniquement que le locataire “Répond aux dommages ou aux pertes qui surviennent pendant son divertissement, à moins qu’il ne prouve que cela s’est produit sans sa faute.”. Vous devez rendre les locaux dans l’état dans lequel ils se trouvaient à leur arrivée.

Le propriétaire n’est pas obligé de réparer

S’il n’y avait pas d’inventaire d’entrée, le locataire aurait dû en prendre possession alors qu’ils étaient en bon état, précise le Code civil. Le locataire n’est donc pas affecté par les dépenses engagées ultérieurement par le propriétaire pour réparer les dommages.

READ  Devenu multimillionnaire, ce Britannique a acheté l'immeuble de la banque qui lui avait refusé le prêt 18 ans plus tôt

Le dommage existe simplement en constatant la détérioration, même si aucune dépense n’est engagée pour le réparer, ont déclaré les juges. L’indemnisation du bailleur par le locataire lors de son départ n’est donc pas soumise à l’exécution des réparations.

Cass. Civ 3 du 7.1.2021, K 19-23.269

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer