Sport

PSG-Basaksehir, des arbitres au passé sulfureux

Au cœur de la tempête suite à ses propos racistes tenus lors du match entre le PSG et Istanbul Basaksehir, Sebastian Coltescu n’en est pas à son premier exploit …

Malgré un épisode sportif relativement limité, la rencontre de Ligue des champions entre PSG et Istanbul Basaksehir a marqué l’histoire du football mondial. Le match a en effet été interrompu après seulement un quart d’heure de jeu après que les deux équipes aient décidé de regagner les vestiaires suite aux propos racistes tenus par le quatrième arbitre à l’occasion de la nomination de Pierre Webo, assistant des champions. de la Turquie.

“L’homme noir là-bas, va voir qui il est”, a-t-il lancé, ajoutant: “Le noir, le noir”. Des propos qui ont provoqué le dégoût des deux équipes et choqué le monde entier. Surtout en Roumanie où le passé trouble de l’arbitre roumain ne manquait pas. Le journaliste Emanuel Roşu est ainsi revenu sur les précédents faits d’armes de cet arbitre certifié FIFa en 2006. L’homme dont le scandale s’est produit aurait récemment été remarqué par plusieurs décisions controversées dans la ligue roumaine et aurait également vu son nom radié du championnat roumain. Les listes de la Fifa le mois dernier.

Supprimé des listes de la FIFA

Cette campagne européenne devait aussi être la dernière de Sebastian Coltescu. Ce dernier, de plus en plus disputé en Roumanie, avait également été privé d’un match de Ligue Europa en 2015 suite à au moins un arbitrage partisan lors d’un match de championnat roumain. ” Les erreurs sont humaines et les arbitres sont des hommes, mais ce ne sont pas des erreurs pour lui depuis des années, alors regrettez avec ProSport Adrian Porumboiu, ancien principal arbitre roumain qui avait récemment confié que les dirigeants marseillais avaient tenté de soudoyer le trio d’arbitres avant la demi-finale OM-Ajax en 1988. Il n’y a pas de match dans lequel cela n’a pas eu d’impact sur le résultat final.

READ  Foot PSG - PSG: Neymar-Mbappé, le vaccin Pochettino fonctionne!

“Je ne dis rien de plus sur Coltescu, j’en ai beaucoup dit au fil du temps”, a-t-il ajouté, mais montrant plus d’éloges avec Ovidiu Hațegan, l’arbitre central: “Il n’est coupable de rien, il n’est pas à blâmer.” Ovidiu Hațegan, cependant, traîne également certains plats. Lors d’un derby entre le Steaua et le Dynamo Bucarest, il s’était en effet assuré de ne pas entendre les cris d’insultes racistes des singes adressés à Harlem Gnohere alors que toute une tribune de supporters du Dynamo criait …

Lisez aussi:
Message engagé de Neymar contre le racisme

Le PSG s’est qualifié, mais où?
PSG-Basaksehir, l’UEFA a (enfin) décidé

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer