Actualité à la Une

Que sera-t-il possible de faire (ou pas) dans les 16 départements placés à l’isolement?

Face à la dégradation de l’épidémie de Covid-19 dans certains territoires, Le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions jeudi 18 mars. Et notamment la mise en place d’un nouveau confinement sept jours sur sept (et non plus uniquement le week-end) dans 16 départements dont l’ensemble de l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, ainsi que les Alpes Maritimes, l’Eure Senna – Maritime. Cela prendra effet dans la nuit de vendredi à samedi, à partir de minuit, et pendant au moins quatre semaines, pour tenter d’endiguer ce que le chef du gouvernement a appelé “troisième vague”.

>> CARTE. Covid-19: voici les 16 départements concernés par le nouveau confinement

Cependant, certaines mesures appliquées seront plus flexibles que dans les deux blocs précédents de mars et novembre 2020. Sera-t-il possible de pratiquer des sports de plein air dans ces zones? Quelles activités resteront ouvertes? Franceinfo fait le point sur ce qu’elle pourra faire ou ne pas faire lors de ce nouvel emprisonnement, qui touchera un Français sur trois.

Vous pourrez marcher dans un rayon de dix kilomètres autour de votre domicile, sans limite de temps

C’est la principale nouveauté de ce nouveau confinement: les sorties en plein air seront autorisées. “sans limite de temps”. Dans les territoires confinés, il sera donc possible “faire une promenade, prendre une bouffée d’air frais ou faire du sport pendant la journée “, a annoncé Jean Castex, “à condition que vous restiez dans un rayon de dix kilomètres autour de votre maison. ” Vous devrez également apporter un certificat dont une nouvelle version sera mise en ligne par le ministère de l’Intérieur.

Le gouvernement a donc voulu opter pour une “troisième voie, qui devrait vous permettre de ralentir [l’épidémie] sans fermer “, selon les mots du premier ministre. Cependant, il a averti que cette autorisation de voyage ne devrait pas être utilisée “aller chez un ami”, organiser “barbecue entre amis”, ni pour permettre «des rassemblements dans des espaces publics ou dans des parcs et jardins, ou des réunions devant certains bars qui servent de la nourriture ou des boissons à emporter». “Les instructions seront transmises aux préfets” pour éviter cela, quitte à interdire certains regroupements ou “fréquentation de certains espaces publics” là où il y a un risque de contamination.

Vous ne pourrez pas voyager entre 19h00 et 6h00, sauf pour des raisons particulières

Dans les 16 départements placés à l’isolement, comme dans toute la France, leLe couvre-feu est maintenu mais débutera samedi à 19h au lieu de 18h. Une décision “lié à l’arrivée imminente de l’heure d’été”, le 28 mars, il justifie Jean Castex. La levée du couvre-feu du matin reste fixée à 6 heures du matin.

Pendant le couvre-feu, les déplacements seront donc interdits, sauf pour des raisons raisons professionnelles, familiales urgentes, mission d’intérêt général, raisons médicales, pour les personnes handicapées et leurs soignants ou pour les besoins des animaux de compagnie. Si votre sortie répond à l’un de ces critères, vous devrez vous fournir un certificat.

Vous ne pourrez pas vous rendre dans une autre région, sauf pour des raisons impérieuses ou professionnelles

Les habitants des territoires touchés par l’enfermement ne pourront pas se rendre dans une autre région, a annoncé le chef du gouvernement. Voyager uniquement pour “raison impérieuse ou professionnelle” elle sera tolérée, a déclaré Jean Castex.

READ  Toujours treize salles en orange pour le froid extrême

Les dispositions prises pour les personnes actuellement en déplacement et souhaitant rentrer dans leur région de résidence n’ont pas été précisées lors de la conférence de presse gouvernementale. Cependant, lors des plaintes précédentes, une tolérance était toujours appliquée pour les personnes qui souhaitaient rentrer chez elles.

Vos achats seront limités aux biens et services “première nécessité “

Activités qui ne figurent pas sur la liste de celles-ci “vente de biens et services de base” Il devra fermer samedi dans les départements restreints, a annoncé le premier ministre. Une décision prise pour “réduire les opportunités de contact à l’intérieur”, justifie Jean Castex. “Au profit de équité “, les produits soumis à ces restrictions de vente ne seront pas non plus disponibles dans les rayons des supermarchés.

“La notion de produits de première nécessité sera étendue aux livres et à la musique, ce qui permettra aux bibliothèques et aux disquaires de rester ouverts “, cependant, a précisé le chef du gouvernement. Jean Castex cependant, il n’a pas dressé de liste exhaustive “biens et services de base”. Lors de la naissance précédente, à l’automne, un arrêté énumère les produits autorisés à la vente. Cette liste comprenait la nourriture, les journaux et la papeterie, les matériaux de construction et même la quincaillerie.

Dans les zones touchées par ce nouveau confinement, les prêt-à-porter, les coiffeurs, les fleuristes, les bijoutiers ou encore les parfumeries devraient donc être contraints de baisser le rideau.

Vos enfants pourront continuer à aller à l’école ou au collège

Dans les quartiers restreints, “les jardins d’enfants, les écoles primaires et les collèges fonctionneront normalement”, a annoncé Jean Castex. Les lycées devront tous passer au demi-calibre, a poursuivi le Premier ministre, précisant que déjà les deux tiers de ces établissements fonctionnent selon ce système. Le demi-calibre Il s’appliquera au niveau du lycée, pas au niveau de la classe, a déclaré jeudi soir le ministère de l’Éducation à franceinfo. Donc ce sera un fichier “fonctionnement hybride” : les lycées ne doivent pas diviser les classes en deux groupes mais s’assurer qu’un seul élève sur deux est présent.

Le Premier ministre a également indiqué que les cours d’éducation physique reprendraient “en temps normal”. Le ministère de l’Éducation précise que cet avis concerne également les activités physiques et sportives en salle, notamment dans les gymnases. Cette mesure s’applique à tous les départements français.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer