World

Quelle est l’histoire des épaulards attaquant des bateaux en Méditerranée?

Un groupe de plongeurs a pu admirer plusieurs orques lors d’un voyage dans le Bassin d’Arcachon. – KEN REA / ACTUALITÉS CATERS / SIPA

  • Ces dernières semaines, plusieurs attaques d’épaulards contre des bateaux ont été signalées au large des côtes portugaise et espagnole.
  • Les scientifiques ont du mal à expliquer ces attaques, les épaulards étant considérés comme des mammifères sociables et peu agressifs.
  • Protection d’un territoire de chasse ou de reproduction, d’un individu perdu ou de camouflage … “20 Minutes” a interrogé les spécialistes de ces mammifères marins pour tenter de comprendre ces attaques.

Gouvernail cassé, coque endommagée, équipage échevelé … Ces dernières semaines, plusieurs accidents orques attaquer des bateaux en mer Méditerranée, causant d’importants dégâts physiques et matériels,
ont été rapportés par les médias locaux.

Pour les scientifiques, c’est une idée fausse. Pourquoi les épaulards ont-ils attaqué des bateaux, des voiliers et même des yachts à plusieurs reprises au cours des deux derniers mois au large des côtes espagnoles et portugaises? 20 minutes fait le point sur ces attaques «très inhabituelles», selon les spécialistes.

Depuis début août, les médias espagnols ont rapporté plusieurs attaques d’épaulards sur des bateaux, mais aussi de Gardien. Le 30 août, deux incidents se sont produits au large de la Galice, dans la région des Rías Baixas. Un yacht de la marine espagnole, appelé Mirfak, a perdu une partie de son gouvernail après l’attaque de deux orques,
comme le montre cette vidéo prise par l’équipage du bateau. Quelques heures plus tard, un voilier français a été endommagé par le frottement d’une orque. Les passagers avaient également alerté les garde-côtes espagnols après l’incident.

Plus récemment, le 11 septembre, une orque a heurté un yacht de 10 mètres à quinze reprises, a déclaré le directeur de la société Halcyon Yachts, le propriétaire du bateau. Le même jour, plus au sud, deux collisions similaires dans les eaux espagnoles ont été signalées. Face à la multiplication des accidents, les services de secours maritimes espagnols ont averti lundi les navires de la zone de la présence d’épaulards, et ont recommandé aux marins “de garder leurs distances, de leur donner une grande marge de manœuvre et d’informer le Garde-côte “.

  • Comment expliquer la présence d’épaulards?

Si les scientifiques ont du mal à expliquer ces incidents, la présence d’orques dans ces eaux est tout à fait normale. Il y a «une quarantaine d’individus dans le détroit de Gibraltar, répartis en dix familles. C’est la seule population d’épaulards de la Méditerranée qui est connu et étudié. Ils viennent l’été pour se nourrir de thon rouge », explique Guillaume Guinet, directeur de recherche au CNRS.
au Centre d’études biologiques de Chizé. «Habituellement, les épaulards viennent se nourrir des captures des pêcheurs marocains, c’est ce qu’on appelle le pillage. Des groupes d’épaulards ont assimilé cet endroit à la pêche au thon. Ils attendent simplement que les pêcheurs récupèrent leurs prises et en profitent pour s’entraider lors de leur passage », explique Sami Hassani., Directeur de
l’association Conservation des Mammifères et des Oiseaux Marins de Bretagne.

Bien que la population d’épaulards de la région soit connue des spécialistes et des marins, ils n’ont pas l’habitude d’être agressifs, selon Loriane Mendez, assistante de recherche à la Commission internationale pour l’exploration scientifique de la Méditerranée (CIESM) : “Jusqu’à présent, nous n’avions jamais enregistré aucune forme d’agression ou d’incident contre des orques dans la nature,
contrairement à l’emprisonnement «Et pour cause, ces mammifères marins – dont la taille varie de 6 à 8 mètres pour un mâle – sont connus pour être, au mieux,
sociable avec les hommes, au pire, indifférent.

  • Pourquoi les épaulards attaquent-ils les navires?

Si les spécialistes des cétacés peinent, pour le moment, à expliquer ce changement soudain de comportement, plusieurs hypothèses émergent. Les orcs essaient-ils de marquer ou de «récupérer» leur territoire? Pour Loriane Mendez, l’hypothèse est plausible: «Ce n’est pas la première fois que les cétacés tentent de faire comprendre aux humains qu’ils sont sur leur territoire. Mais la plupart du temps, cela se traduit par des coups de queue de surface qui font éclabousser les bateaux ». Deuxième hypothèse: les mammifères tentent de protéger une zone spécifique: «Cette zone terrestre pourrait correspondre à quelque chose d’important pour le groupe d’épaulards, une zone de chasse, de repos ou de reproduction», explique Sami Hassani.

Pour Guillaume Guinet, l’incident aurait pu commencer avec un seul individu, ou avec une seule famille d’épaulards, et se propager à d’autres familles: «Il y a un phénomène de mimétisme, de très imitation. présent chez les épaulards, c’est ce qu’on appelle la transmission horizontale du comportement, autre que transmission verticale, qui va de la mère à la progéniture “. Pour les trois spécialistes il pourrait aussi s’agir d’un seul individu:” Peut-être que nous avons affaire à un individu anecdotique, qui est en dehors du cadre du groupe, comme dans le cas des dauphins “, explique Sami Hassani.” Cela pourrait sonner. comme ce qu’on appelle les «ambassadeurs des dauphins». Ce sont des individus isolés, rejetés qui développent des comportements assez originaux et atypiques », estime également Loriane Mendez.

READ  Mille cas quotidiens de Covid-19 dans l'État de New York

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer