Actualité à la Une

Qui sera à la Maison Blanche? “Le temps nous le dira …”, oubliez Trump

Ce n’est pas encore un constat de défaite, mais le ton est beaucoup moins catégorique: “Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons …” Pour la première fois, mais sans savoir si la condamnation est volontaire ou s’il a parlé trop vite, Donald Trump – légèrement – a ouvert la porte vendredi pour une défaite contre Joe Biden.

Alors que les derniers résultats électoraux soutiennent le démocrate, le président sortant s’est exprimé publiquement pour la première fois en plus d’une semaine. Mais c’est la seule allusion qu’il a faite lors de l’élection, et c’était en plus d’un commentaire sur la résurgence de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis.

“Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu’il arrive à l’avenir, qui sait, je peux vous dire que cette administration n’imposera pas le blocus”, a-t-il dit simplement. Loin de ses propos répétés dans de multiples tweets sur une élection «truquée».

“Mon administration pourra coordonner la distribution du vaccin”

Au lieu de confinement, le président a promis que la distribution des premières doses d’un vaccin aux personnes à risque était “une question de semaines”. L’annonce lundi par les laboratoires Pfizer et BioNTech de tests prometteurs pour un vaccin «efficace à 90%» contre Covid-19 a soulevé une vague d’espoir. “Nous allons travailler pour leur donner une autorisation d’urgence, qui arrivera très vite et mon administration pourra alors coordonner la distribution du vaccin”, a-t-il assuré, cependant, tandis que ses ministres et conseillers les plus fidèles veillent à ce que le terrain soit préparé pour “Une seconde Mandat Trump “.

READ  en Belgique, reconduction "dernière chance"

Il a conclu son discours, dans les jardins de la Maison Blanche, sans répondre aux questions des journalistes, exercice qu’il a néanmoins effectué très régulièrement pendant son mandat.

Les derniers résultats du scrutin du 3 novembre étaient finalement tombés, quelques heures plus tôt, après dix jours d’attente. Selon les projections des principaux médias américains, la Géorgie est allée à Joe Biden et la Caroline du Nord à Donald Trump.

Manifestation prévue à Washington

Ironiquement, le démocrate a finalement remporté 306 électeurs, contre 232 pour le président sortant. Ou encore le score inverse de la victoire du milliardaire républicain – qui a parlé plus tard d’un «tsunami» – contre Hillary Clinton en 2016.

Un recomptage des votes doit avoir lieu en Géorgie, où l’écart entre les deux candidats est minime, mais son issue ne changera pas le résultat final: Joe Biden a, quoi qu’il arrive dans cet état, les 270 électeurs nécessaires. pour ouvrir les portes de la Maison Blanche.

Donald Trump avait de nouveau affirmé dans la matinée qu’il était le vainqueur de l’élection présidentielle. «Une élection truquée! Il a tweeté. Il a également tweeté à propos de sa participation à la manifestation de samedi à Washington planifiée par ses partisans les plus radicaux: “C’est réconfortant de voir tout cet énorme soutien, en particulier ces manifestations spontanées qui fleurissent à travers le pays, y compris un grand samedi en ( Washington) DC. Je pourrais aussi bien essayer de vous dire bonjour. “

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer