Monde

Reconfirme à Auckland après la détection d’une nouvelle épidémie en Nouvelle-Zélande

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé dimanche 14 février la mise en place d’un lock-out à Auckland à partir de lundi et pour une durée de trois jours, après l’identification de trois nouveaux cas de coronavirus.

Les habitants de la plus grande ville du pays, 1,7 million d’habitants, seront tenus de rester chez eux, à l’exception des achats de base ou des emplois essentiels, à partir de minuit dimanche soir. Les écoles et les entreprises resteront fermées lundi. Le reste du pays est toujours au niveau d’alerte 1, qui n’inclut aucune mesure de confinement.

Une épidémie de coronavirus a été détectée en Nouvelle-Zélande plus tôt ce dimanche. Trois membres de la même famille ont été testés positifs, dont une femme qui travaille pour une entreprise de restauration qui dessert des vols internationaux. Le ministre de la Santé avait précédemment déclaré que cette découverte n’impliquait pas immédiatement la nécessité de nouvelles restrictions.

Le bilan de la Nouvelle-Zélande dans la lutte contre Covid-19 a été salué à l’étranger, l’archipel totalisant moins de 2000 cas depuis le début de la pandémie. Au total, 25 décès ont été attribués au Covid-19 dans le pays. Plusieurs cas de la maladie y ont été enregistrés il y a trois semaines, après une période de plus de deux mois sans aucune contamination.

Article réservé à nos membres Lire aussi L’Australie et la Nouvelle-Zélande craignent de nouvelles variantes de Covid-19

Notre sélection d’articles sur Covid-19

Le Monde avec l’AFP et Reuters

READ  Que savons-nous de Cinema for Peace, l'ONG allemande qui a organisé le transfert de l'opposant russe?

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer