Sport

Rencontre de Didier Bigard: «Alors ils ne changeront jamais! “

«Le changement est maintenant et maintenant, c’était hier, c’est aujourd’hui et ce sera probablement demain. Le changement est, à l’ASSE, un mouvement perpétuel qui reflète l’indécision plutôt que les décisions, les erreurs de casting, les désaccords, les flashbacks, les promesses, les dénégations. On aurait aimé ne mentionner ici que le nul prometteur face au PSG, le talent montant de Lucas Gourna-Douath, mais il y a eu les trois reprises à Reims, trois buts encaissés et le retour à la case qui approche. la boîte de barrage. On aurait donc expliqué pourquoi on ne devrait pas se laisser emporter par le sport de haut niveau et encore plus quand on est adepte des Verts.

VOIR AUSSI: TOUTES LES ACTUALITÉS DE ASSE

Un communiqué de presse dont chaque mot pèse tellement que tout le monde est pesé

Ce fut l’objet de notre réflexion jusqu’au 10 janvier, 15h49, et de l’annonce que “Xavier Thuilot quittera l’AS Saint-Étienne” via un communiqué digne d’un dimanche du mois. en août, chaque mot dont il est si lourd est pesé. L’entreprise le remercie “pour son travail et lui souhaite plein succès”. On sent le cœur vert saigner …
Au moins il n’y a pas d’ambiguïté, d’hypocrisie, pas de langage boisé dans le message que seul le temps aura surpris. Le 16 décembre, nous avons révélé qu’il y avait une volonté de changement administratif et que des discussions animées avaient animé le conseil d’administration. Tout s’est passé très rapidement. L’astéroïde Thuilot n’a eu que 15 mois, moins que Frédéric Paquet qui est resté 22 mois. Vincent Tong-Cuong est arrivé en juin 2004 et Stéphane Tessier qui lui a succédé en janvier 2010 doit se demander comment ils ont résisté pendant plus de cinq ans chacun. Tous ont été remerciés pour leurs services, mais tous avec des grincements de dents et un dénigrement.
Revenant sur les raisons de son départ, dans un entretien avec France Bleue, Frédéric Paquet était lui-même, un grand gentleman explicite: “Pour mener à bien les projets, tout le monde doit être sur la même longueur d’onde, ce qui n’était pas forcément le cas” Il en avait tiré les conclusions, aujourd’hui sans doute les mêmes que son successeur: «Il faut savoir rester à sa place: je n’étais que directeur général, salarié. Il faut aussi être conscient qu’on ne peut pas faire les choses contre la volonté des gens. Visait-il Bernard Caïazzo qui avait quand même imposé l’embauche d’un directeur général? Son avis par mail agaçait le club, plus que la présence de Roland Romeyer que Paquet saluait “Il avait une grande qualité c’est qu’il était là” .

READ  Grand Alexis Pinturault, vainqueur d'un deuxième géant en deux jours!

Un réalisateur n’a qu’un nom générique à Saint-Étienne

Le président du conseil de surveillance en avait tiré la leçon, promettant en cours: “J’ai pris la décision de prendre une position plus élevée et de ne jamais intervenir sur la question AXIS”. Mais c’est alors le président du conseil d’administration qui a succédé au censeur omniprésent. Il y a un an, Xavier Thuilot évoquait l’investissement de Roland Romeyer … expliquant qu’il n’avait pas besoin de sa signature pour acheter une pile de papier. Certains ont sauté le DG pour s’adresser directement au Bon Dieu. Mais Thuilot n’est pas un ange qui avale la parole liturgique, apportée par Bernard Caïazzo après la nomination du directeur des services au conseil d’administration “démontre toute la confiance des actionnaires”.
En réalité, Roland Romeyer avait tout fait pour s’opposer à l’arrivée de Thuilot, condition que Puel posait sur sa signature. Il y a aussi de nombreux désaccords, avec un budget difficile à équilibrer, un déficit non seulement dû à Covid. Ce qui va se passer maintenant? Quelle marge de manœuvre aura Claude Puel, dont le froncement de sourcils a été mieux compris ces dernières semaines? Quel sera le rôle du successeur de Xavier Thuilot? Demanda Jean-François Soucasse, recherché par Roland Romeyer. Il sait qu’un directeur n’a un général à Saint-Étienne que de nom. “
Didier BIGARD

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer