Sport

Roland-Garros 2020 – Stefanos Tsitsipas s’est qualifié dans le temps après la victoire contre Andrey Rublev

Stefanos Tsitsipas a pris sa revanche. Et d’une très belle manière. Battu il y a dix jours en finale du tournoi de Hambourg par Andrey Rublev, le Grec a livré une grande part en quarts de finale, s’imposant cette fois contre le Russe, en trois sets et 1h55 de jeu (7-5, 6-2, 6-3 ). Après ce match d’une grande sérénité, il s’apprête à jouer un choc qui s’annonce en demi-finale contre Novak Djokovic, à moins que Pablo Carreño Busta crée une surprise lors du dernier quart de finale.

Impressionnant Tsitsipas. Le joueur de 5 têtes de série, qui avait commencé sa quinzaine à Roland-Garros en tant qu’adversaire du jour, après une victoire en cinq rounds après avoir été ramené à zéro pendant 2 sets, a depuis donné le récital sur le récital. Physiquement bien, dans son jeu, mais surtout accompagné d’un esprit de fer, le 6e mondial a livré un match complet pour gravir les quatre derniers de ce Roland Garros.

Faits saillants | Andrey Rublev – Stefanos Tsitsipas

Un jeu complet qui a détruit Rublev

Pourtant, le Grec a peut-être paniqué lorsqu’il a été brisé pour la première fois dans ce match par un adversaire qu’il avait perdu lors de ses deux dernières confrontations, dont cette finale non loin.

Mais pas du tout, puisque l’Athénien a peu à peu fait exploser un Andrey Rublev, l’un de ses grands rivaux de la «Next Gen», qui a également réalisé un bon parcours après son entrée compliquée dans la compétition. Pris pour la première fois dans le duel de base, le sixième joueur du classement ATP a été le premier à profiter d’un énorme trou d’air de la tête de série 13, qui s’est effondrée pour servir au premier gain de set, avant de céder.

Rublev a également été poussé par un joueur qui le sortait de sa zone de confort, et qui le faisait souvent quitter sa ligne de fond, pour le rattraper en passant ou le pousser à commettre une faute sur le terrain. Le taux de réussite net russe (seulement 6 points sur 17) indique les progrès qui restent à faire sur cette surface. Détruit par les variations de son adversaire, auteur de grosses erreurs, il n’a pas vu le jour dans un deuxième acte unilatéral.

Première fois à Roland pour Tsitsipas

Là où Stefanos Tsitsipas peut alimenter ses ambitions, c’est qu’il a également continuellement donné un bon rythme à son adversaire, ne lâchant jamais son pied sur l’accélérateur et manquant très peu (17 fautes directes pour le Grec).

Les zones retrouvées sur son coup droit ont fini par faire rentrer Rublev, en difficulté en fin de match où il a sauvé un double point de break puis une balle de match avant de céder, impuissant, au service de Tsitsipas, autre point de grande satisfaction pour Tsitsipas. au cours de ce trimestre.

De retour dans les quatre derniers d’un tournoi majeur pour la première fois depuis l’Open d’Australie en 2019, le joueur de 22 ans tentera désormais de tourner le coin. Et son possible match contre le numéro 1 mondial est déjà en train de baver.

READ  Saint-Etienne: l'OL renverse la situation, match en direct

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer