Science

“Sans ces mutations aléatoires, nous n’existerions pas”

OBS. «Ces changements ne se produisent pas par hasard. Nous avons affaire à un virus maléfique et bien plus intelligent que vous ne le pensez. “ Ces propos de Jean-François Delfraissy, médecin et président du Conseil scientifique, sur le coronavirus et ses variantes ont provoqué la colère de nombreux biologistes. Pouquoi ?

Jean-Jacques Kupiec. Depuis le début de la pandémie, face à un virus totalement inconnu, scientifiques et médecins se parlent partout, dans un sens ou dans l’autre, produisant une cacophonie insensée. Certains ont fait des remarques alarmantes et inquiétantes, celles du professeur Delfraissy sont assez incroyables, quelle que soit l’immense difficulté de sa tâche. Voulant être entendu, il oublia les fondements de la science, les principes mêmes des lois de la sélection naturelle, ce moteur de l’évolution. Le public finira par ne plus rien comprendre. A l’heure où les mutations du coronavirus sont devenues un sujet central, il me semble important de retenir les principes.

Alors, comment fonctionne l’évolution?

Il repose sur deux mécanismes distincts et indépendants. D’une part, et c’est le premier principe de la vie, la variation aléatoire, sans intention ni finalité. Lorsque les organismes se reproduisent, leur ADN est copié et des erreurs peuvent survenir et leurs protéines changent. Sans ces mutations aléatoires, ni vous ni moi n’existerions; la vie disparaîtrait rapidement, incapable de s’adapter. Neutre dans leur im

Pour lire les 88% restants,
essayez l’offre pour 1 € sans engagement.

READ  Baisse des températures et chutes de neige: le début d'un hiver rigoureux

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer