Économie

Seulement un million de personnes recevront leur première injection en février

Les vaccinations ralentiront en février avec seulement un million de personnes supplémentaires (Illustration) – SYSPEO / SIPA

le diminution des doses de vaccin Bien sûr, ce ne sera pas sans conséquences: le gouvernement prédit qu’en février seulement un million de personnes recevront une première injection de
Vaccin contre le covid, après plus de 1,4 million en janvier. Cela représente un total d’environ 2,5 millions à la fin du mois de février.

Cette prévision de vaccination est bien inférieure au chiffre de 4 millions de personnes vaccinées fin février cité par le ministre de la Santé Olivier Véran il y a une semaine et encore ce mardi, reflet des livraisons de doses qui s’annoncent inférieures aux attentes.

1,4 million de secondes injections de vaccin

“Un million de premières injections et 1,4 million de secondes injections de vaccins Pfizer et Moderna (sont) prévus pour le mois de février”, a précisé le ministère de son côté, qui signale la “baisse des stocks” de ces deux laboratoires.

Par ailleurs, les prévisions initiales d’Olivier Véran reposaient sur la disponibilité du vaccin AstraZeneca, qui doit être revu vendredi pour approbation par le régulateur européen. Le ministre a également averti que toutes ses estimations dépendraient des approvisionnements.

Mais AstraZeneca a annoncé cette semaine qu’elle ne livrerait que 4,6 millions de doses de son vaccin à la France d’ici fin mars, soit moitié moins que prévu, selon le ministère de la Santé. Au niveau européen, le groupe prévoit de ne livrer qu’au premier trimestre «un quart» des doses initialement promises aux 27 pays de l’UE, qui leur demandent de tenir leurs engagements.

600000 rendez-vous déjà pris

En France, donc, les rendez-vous pour se faire vacciner en février seront limités. Parmi les premières injections programmées en février, «600 000 correspondant à des rendez-vous déjà effectués, entre le 1er et 14 février» et «400 000 correspondant à de nouveaux rendez-vous entre le 15 février et le 28 février, qui seront ouverts d’ici la fin de la semaine», le ministère dit dans un communiqué.

L’Ile-de-France, les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé jeudi le report du rendez-vous pour une première injection du vaccin contre COVID-19[feminine, en raison de difficultés d’approvisionnement en doses de Pfizer.

Données de vaccination mises à disposition

«De nombreux Français qui souhaiteraient se faire vacciner attendent toujours un rendez-vous», a admis Gabriel Attal. «Je veux leur dire que les doses continuent d’arriver dans notre pays», at-il ajouté, promettant «une totale transparence» sur la campagne de vaccination.

“Toutes les données deviennent progressivement des données ouvertes et accessibles à tous les Français” pour consulter “le nombre de personnes qui ont été vaccinées par tranche d’âge au niveau national, au niveau régional au niveau départemental et le nombre de doses fournies dans chaque département pour les prochaines semaines et jours à venir », a-t-il promis.

READ  Valeurs à suivre à Paris et en Europe: Unibail-Rodamco-Westfield, LVMH / Tiffany, Euronext ...

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer