Actualité à la Une

Sid-Ahmed Ghlam condamné à la réclusion à perpétuité avec 22 ans de sécurité

Sid-Ahmed Ghlam a comparu devant la cour d’assises spéciale de Paris – BENOIT PEYRUCQ / AFP

  • Sid-Ahmed Ghlam, 29 ans, a comparu devant la Cour d’assises spéciale depuis le 5 octobre pour “meurtre et tentative de meurtre en relation avec une entreprise terroriste” et “association criminelle terroriste”.
  • Il est accusé d’avoir tué une femme de 32 ans en avril 2015 et d’avoir planifié une attaque contre une église de Villejuif (Val-de-Marne). A ses côtés, neuf autres personnes sont jugées pour l’avoir aidé à différents niveaux.
  • Jeudi, les juges ont condamné Ghlam à la réclusion à perpétuité avec une peine de sécurité de 22 ans.

Condamné à vie. Les magistrats de la cour d’assises spéciale ont reconnu jeudi soir Sid-Ahmed Ghlam coupable du meurtre d’Aurélie Châtelain et de la tentative d’assassinat de l’église de Villejuif en lien avec une entreprise terroriste. Ils l’ont condamné à la réclusion à perpétuité assortie d’une peine de sécurité de 22 ans, suite aux réquisitions des procureurs généraux. Sa condamnation s’accompagne d’une interdiction définitive de séjour sur le territoire français en fin de peine.

Rabah Boukaouma, accusé d’avoir fourni des gilets pare-balles Sid-Ahmed Ghlam, a été condamné à 30 ans d’emprisonnement, dont une période de sécurité des deux tiers. Farid Brahami qui a mis Rabah Boukaouma en contact avec le vendeur de gilets pare-balles a été condamné à 25 ans d’emprisonnement dont deux tiers de période de sécurité et Abdelkader Jalal, qui avait fourni les gilets et une voiture volée qui avait été utilisée. de cache d’armes, il a été condamné à 15 ans d’emprisonnement pénal, dont une période de sûreté des deux tiers.

Un complice mystérieux

Aurélie Châtelain, enseignante de fitness de 32 ans, a été abattue dans un parking de Villejuif en avril 2015. Des traces d’ADN et de sang de Sid-Ahmed Ghlam ont notamment été retrouvées dans la voiture du jeune femme et l’arme du crime qu’elle tenait.

Lors du procès, qui a duré un mois, l’accusé a nié le meurtre et a mis en cause un mystérieux complice dont l’existence n’a pas été prouvée. S’il confirmait un plan d’attaque contre une église au nom du groupe État islamique (EI), Sid-Ahmed Ghlam a cependant expliqué aux enquêteurs que cela «faisait juste peur» aux paroissiens.

Au cours des débats, il a dit avoir abandonné ce projet, choqué par la mort d’Aurélie Châtelain, et s’est délibérément tiré (avec l’arme du crime) dans la cuisse pour s’échapper. «En représailles» de ses sponsors en Syrie. Un vaste arsenal a été trouvé dans le véhicule et la maison de Sid-Ahmed Ghlam, ainsi que du matériel de propagande djihadiste. Lors de l’audience, il a admis qu’il avait «adhéré» à «l’idéologie» de l’islamisme radical et qu’il s’était rendu deux fois en Turquie, où il avait rencontré des hauts responsables d’Isis.



1,2 K

Actions

READ  Hugh Carthy s'impose au sommet d'Angliru, Richard Carapaz remporte le maillot rouge de Primoz Roglic

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer