Actualité à la Une

Simon Desthieux signe la première victoire de sa carrière en remportant le sprint

Simon Desthieux ouvre enfin son comptoir! Ce samedi après-midi, le Français a remporté sa première course individuelle en Coupe du monde en remportant le sprint (10 km) de Nove Mesto en République tchèque. Vice-champion du monde dans la spécialité, le Tricolore a marqué 10/10 au tir, devant le suédois Sebastian Samuelsson (+2 “4) et l’Allemand Arnd Peiffer (+4” 4), également buteurs. Derrière, tous les favoris norvégiens ont fléchi, dont Johannes Thingnes Boe (7/10), leader du classement général de la Coupe du monde et de la spécialité, qui a terminé onzième.

Simon Desthieux entre dans un cercle très fermé. Le biathlète devient le onzième Français de l’histoire à remporter une course de Coupe du monde. Après 242 départs et sept podiums, le Tricolore a finalement atteint le Saint Graal, avec un 10/10 à la clé comme lors de sa médaille d’argent aux Championnats du monde de Pokljuka en Slovénie. Cependant, rien n’a été joué car la compétition était là.

Un tir 10/10 et une finition enflammée: le résumé de la première victoire de Simon Desthieux

Samuelsson a suivi Desthieux jusqu’au bout

De plus, à l’issue du deuxième lancer, Sebastian Samuelsson, deuxième du premier sprint de la saison à Kontiolahti, est sorti avec lui. Au kilomètre 7,6, le Suédois avait même pris la tête, avec moins d’une seconde d’avance sur Desthieux. Au final donc, c’est ce dernier qui a le mieux terminé cette course, même si, sur la ligne d’arrivée, les écarts restent minimes. Troisième de la journée, l’Allemand Arnd Peiffer, champion olympique en titre de la spécialité, signe cette saison un troisième podium au sprint, après une deuxième place à Kontiolahti et une troisième à Oberhof.

Pour la deuxième fois cette saison, après le sprint des Championnats du monde, aucun Norvégien n’est monté sur le podium de la discipline, contrairement aux six premières sorties. La meilleure d’entre elles est Sturla Holm Laegreid (9/10), qui termine au pied du podium. De son côté, Johannes Thingnes Boe n’a donc pas été en mesure de tirer, avec trois fautes, même s’il a terminé avec le meilleur temps skis aux pieds. Une performance qui ne lui a pas permis d’entrer dans le top 10.

Derrière, les Français ne sont pas loin. Deuxième meilleur temps sur les skis, Quentin Fillon Maillet a terminé septième. Malgré deux défauts, il devance Emilien Jacquelin (9/10), huitième. De son côté, Antonin Guigonnat (8/10) a bouclé très fort, le portant à la treizième place. Enfin, Fabien Claude (7/10) a terminé plus en retrait (51e). Une belle photo de groupe pour quatre des cinq Canadiens qui étaient sur la piste. Un bon présage avant la poursuite, qui aura lieu ce dimanche.

READ  en Géorgie, les démocrates croient à la victoire

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer