Monde

sur les réseaux sociaux, pro-Trump convaincu du “vol électoral”

Assurer Page Facebook de Franklin Graham, les lecteurs ne sont pas limités à “Priez pour notre nation et cette élection”, comme le presse la superstar évangéliste et le soutien ardent de Donald Trump: ils réagissent aussi. Très. Quelques minutes après avoir publié un message d’invitation le mercredi 4 novembre au matin (heure américaine) “Priez pour que les ennemis de l’Amérique trouvent le calme et que leurs plans soient ordonnés en vain”, le message a recueilli plus de 5 000 commentaires, soit près d’un millier par minute.

Notre live: Donald Trump ou Joe Biden? : Résultats des élections américaines en direct

Les voix les plus influentes de la droite américaine sont nombreuses dans le monde, au lendemain du vote à l’élection présidentielle pour décider Joe Biden de Donald Trump, d’invoquer Dieu. Diamond and Silk, deux YouTubers conservateurs afro-américains très populaires et très religieux, invoquent le huitième commandement dans un court message: “Ne pas voler”.

Selfie des électeurs

Une référence à un message republié à l’infini sur des centaines de comptes Facebook, Twitter ou Instagram: «Arrêtez le vol! “ (“Arrêtez ce vol”). L’histoire est passée après la Discours de Donald Trump de la Maison Blanche dans lequel il revendique sa victoire aux élections et évoque une “Fraude grave” où les résultats ne sont pas favorables.

Écrit en majuscules, parfois sous forme de mot-clé (#stopthesteal), le slogan recueillait des témoignages censés prouver que la fraude électorale avait eu lieu au profit de Joe Biden. Vidéo présentée comme tournée en Arizona, affirmant sans preuve que les scrutins républicains ont été marqué en amont pour ne pas être compté, a été vue plusieurs centaines de milliers de fois sur différents réseaux sociaux.

Ces allégations de fraude ont été contestées sur Facebook par les «selfies» des électeurs pro-Trump, qui ont organisé leur vote et leur soutien au président – ce couple de retraités danse dans leur cuisine a ainsi recueilli plus de 20 000 réactions enthousiastes. Une invitation à publier de telles images a été publiée par un groupe Facebook public pro-Trump, “Walk Away Campaign” (500 000 membres), qui prétend être une initiative visant à “Démocrates repentis”.

Au 4 novembre, ce groupe Facebook était en avance sur ceux qui généraient le plus d’interactions (partages, commentaires, likes) sur le réseau social, selon l’outil statistique de Facebook, CrowdTangle. Déjà active lors de l’élection de 2018, la «Campagne Walk Away» n’en est pas moins soupçonné d’utiliser des méthodes déloyales pour «gonfler» artificiellement leurs effectifs.

Vous avez 51,23% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

READ  un cadre de Carrefour arrêté

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer