Actualité à la Une

Surpris par Nîmes, Lille rate le bateau devant OL-PSG

Le match: 1-2

Pourtant, Christophe Galtier avait prévenu ses joueurs après la défaite inattendue du PSG à Nantes (1-2) le week-end dernier. «Tout peut arriver, dans n’importe quel match. “ Vos Mastiffs avaient-ils déjà la tête sous le choc entre l’OL (3e) et le PSG (2e), leurs deux principaux adversaires dans la course au titre? Ont-ils sous-estimé les Crocs, transformés par l’arrivée de Pascal Plancque en début d’année? On ne le sait pas, mais dimanche ils sont tombés sur un os, perdant trois précieux points que personne ne les a vus perdre, sauf peut-être Nîmes.

Lorsqu’on lui a demandé ce dont son équipe aurait besoin pour créer l’exploit sur la pelouse du leader, Pascal Plancque a répondu par un tourbillon. “Nous n’avons aucune chance … mais nous jouerons dur.” Les Crocs devaient réussir “La combinaison parfaite” et c’est ce qu’ils ont fait, en défendant avec beaucoup de confiance et de discipline (73% de possession de balle pour le LOSC) sans oublier de jouer les blocs à fond. Les espaces étaient grands ouverts derrière les défenseurs lillois en première période, et Moussa Koné, d’une frappe de l’intérieur du droit dans la lucarne (12e, 1-0), puis Renaud Ripart, avec un ballon à pointe fine (45e, 2- 1), n’a pas manqué d’en profiter, sans que le LOSC ne semble réagir sauf sur cette tête de Xeka (20e, 1-1).

3

Lille a perdu son troisième match de Ligue 1 de la saison contre Nîmes, son premier depuis le 6 janvier (1-2 contre Angers). C’est la fin pour les Mastini d’une série de 11 matchs invaincus (8 victoires, 3 nuls).

READ  Le service de messagerie Gmail de Google s'est de nouveau arrêté

Galtier a tenté d’insuffler un nouvel élan avec les voix de Luiz Araujo (46e), Yusuf Yazici (65e) ou encore Renato Sanches (65e), trois joueurs réguliers, mais comme à Monaco (0-0) une semaine plus tôt, son équipe avait la plus grande difficulté à mettre en danger le but de l’adversaire. Ce n’est qu’après prolongation que Burak Yilmaz, qui s’est logiquement vu refuser un but pour hors-jeu à la 57e, inquiète vraiment Baptiste Reynet (90e + 3). “Il n’y a pas d’excuse, nous n’étions pas là, Le capitaine José Fonte s’est plaint au micro de Canal +. Ce n’est pas la pression. C’est dans les attitudes et l’envie que nous avons péché. Nous avons oublié de défendre en première mi-temps, alors que nous étions solides toute la saison. Telle est la question. “

Le fait: Lille pourrait perdre sa position de leader

Avant le choc de la fin de la 30e journée, Lille n’est encore qu’à trois points de Paris et Lyon. Avec ses deux premiers poursuivants ayant au moins une différence de buts égale (+44 pour le PSG, +31 pour l’OL), le LOSC (+31) ne conservera sa position de leader qu’en cas de match nul au Groupama Stadium. Monaco (4e), buteur facile de Saint-Étienne (4-0) vendredi, est plus que jamais en lice pour le titre. Seul vainqueur du week-end en bas du classement, Nîmes est toujours 18e et virtuellement playoff, à égalité de points avec Lorient (17e).

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer