Science

Tempête et températures en baisse pour Noël!

Le changement d’heure est confirmé au jour le jour avec la date de référence du 25 décembre. À l’approche de l’échéance, nous commençons à voir clairement ce qui nous attend pour la fin de l’année. Cette période douce et très humide prendra fin. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent un climat plus sec et plus ensoleillé. Cependant, rappelons que les pluies que nous avons eues ont été très bénéfiques pour la nature à une période où les aquifères se remplissent pour résister pendant l’été.

D’un point de vue météorologique, ce que nous appelons synoptique changera très clairement. Plus concrètement, le courant sud-ouest porté par une crête à haute pression se déplacera vers le nord. En effet, un blocus des hautes pressions va augmenter sur l’Atlantique tandis qu’une dépression s’abattra sur l’Italie.

Carte: Tropicaltidbits

Délimitée par les flèches blanches, la coulée du nord s’installera en France. Il sera accompagné d’air froid qui entraînera une baisse des températures à partir du 25 décembre. A partir de jeudi le vent du nord va se renforcer mais c’est surtout le vendredi 25 que c’est pour regarder où le vent se renforce. Cette tempête pourrait être assez importante même si notre région est habituée à ce type de phénomènes. On s’attend à des rafales de 80 à 100 km / h, localement 120 km / h dans les secteurs les plus exposés. Cela exclut certains microclimats extrêmes comme Aigoual où le vent sera plus violent.

Bien que mardi nous aurons 10 à 12 ° C à 850 hPa (1500 mètres d’altitude), vendredi nous n’aurons que -5 à -6 ° C, soit une baisse de 5 à 7 ° C. Cette baisse des températures en haute altitude il se fera également sentir au sol, accentué par le renforcement du vent. Les températures maximales auront du mal à atteindre 8 ou 9 ° C alors qu’elle ne fondra pas sur les collines ou en Lozère. Ci-dessous, une carte de la température perçue par le vent le vendredi après-midi.

READ  A Saint-Etienne (Loire), un hôpital privé au cœur de la deuxième vague du coronavirus

Carte: Météociel

Malgré cet air très hivernal, pas de neige à prévoir en raison d’un flux nordique très sec. Pour espérer voir la neige tomber il vous faudra vous rendre sur les plateaux entre Ardèche et Lozère mais les quantités seront anecdotiques. Cette première offensive hivernale ne sera que le début d’une période fraîche et potentiellement turbulente, un peu comme celle que nous avons vécue début décembre. À partir de la semaine prochaine, un nouveau système dépressionnaire devrait entrer en France.

Le flux dominant sera orienté du nord au nord-ouest. C’est donc un froid polaire maritime qui prévaudra pour les derniers jours de l’année 2020. Cette situation est favorable à un froid modéré avec une succession de perturbations sur la France dont seuls les plus dynamiques nous parviendront. Il est encore difficile d’être précis mais le risque de neige sur les plaines est pour l’instant très faible voire nul. Avec un peu de chance, nous pourrions avoir un épisode des premières hauteurs comme celui que nous avons eu au début de décembre, mais cela reste très théorique.

Carte: Tropicaltidbits

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer