Économie

Tesla a ordonné le rappel de 158000 voitures pour des raisons de sécurité

L’agence américaine de sécurité routière, NHTSA, demande à Tesla de rappeler 158000 voitures aux États-Unis pour un problème de sécurité lié à l’ordinateur de bord et, en particulier, au système d’infodivertissement à court de mémoire.

Les voitures concernées sont des berlines Model S produites entre 2012 et 2018 et des 4×4 citadins Model X, produites entre 2016 et 2018, selon une lettre au constructeur de véhicules électriques publiée le mercredi 13 janvier. Le régulateur dit que son enquête a fait “Il a conclu qu’il y avait un défaut de sécurité du véhicule dans les modèles examinés”.

La mémoire de l’ordinateur de bord, en particulier le système d’infodivertissement (MCU), a un cycle de vie limité, ce qui signifie que ce système peut ne plus fonctionner correctement après un certain nombre de programmes. Ce problème peut également provoquer la suppression de cycles de mémoire.

Article réservé à nos membres Lire aussi “Tesla livre un demi-million de voitures en 2020, un véritable défi logistique”

«Lors d’une panne MCU, l’écran devient noir et la caméra de recul, également une caméra de recul, n’est plus disponible pour le conducteur. Si l’image n’est plus disponible, le risque d’accident augmente, ce qui peut potentiellement entraîner des blessures, voire la mort. “, explique le régulateur.

Une entreprise en pleine croissance

Ce problème peut également affecter le pilote automatique, l’assistance à la conduite équipant les voitures Tesla, prévient le régulateur. Tesla n’est pas obligé de se conformer à la demande de l’agence fédérale mais doit, dans ce cas, fournir une explication à la NHTSA, qui la notifiera.

READ  Ford annonce la fermeture de ses usines au Brésil

Le groupe dirigé par l’étrange milliardaire Elon Musk a jusqu’au 27 janvier pour répondre. L’affirmation de la NHTSA est un casse-tête pour Tesla: 158000 voitures représentent, par exemple, près de 32% de toutes les voitures livrées par le constructeur en 2020.

Cela survient également à un moment où la société californienne bat son plein sur le marché boursier, alimentée par l’hypothèse des marchés financiers selon laquelle la technologie électrique est l’avenir à moyen terme de la voiture.

La capitalisation boursière de Tesla s’élevait à 810 milliards de dollars (525 milliards d’euros) à Wall Street mercredi soir, près de 100 milliards de dollars de plus que Facebook. Elon Musk, qui détient 18% du capital, est devenu l’homme le plus riche du monde sur papier.

Lire aussi Le patron de Tesla, Elon Musk, devient l’homme le plus riche du monde selon Bloomberg

Le monde avec l’AFP

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer