La technologie

Test Realme 7i: autonomie monstrueuse

À l’arrière, le 7i présente un îlot photographique avec trois modules. Le principal abrite un capteur de 48 mégapixels. Il est accompagné d’un ultra grand angle et d’un module macro. Nous nous concentrons dans ce test sur les deux premiers modules, les plus couramment utilisés.

Module principal: 48 Mpx, f / 1.8, éq. 28 millimètres

Les habitués de nos colonnes le savent: un mobile qui promet des prises de vue de 48 mégapixels par défaut capture des prises de 12 mégapixels. Ce tour de passe-passe est dû à l’utilisation de la technique de pixel-binning, qui combine quatre photosites pour capturer plus de lumière lorsqu’elle est épuisée. L’application photo de Realme permet de basculer facilement entre les deux définitions. Commençons par 12 Mpx, le fameux mode par défaut.

Mode par défaut (12 Mpx)

Par défaut, le 7i délivre des coups moyens. Les contrastes sont forcés, les couleurs s’estompent et le tout est à peine corrigé. Le traitement d’image de Realme est trop étendu.

Oppo A5 (éq.27 mm, f / 1.8, 114 ISO, 1/60 s)
Realme 7i (éq.28 mm, f / 1.8, 113 ISO, 1/125 s)

La nuit, le résultat n’est pas beaucoup plus convaincant. Realme a choisi de capturer la photo très rapidement (1/20 s) même si cela signifie augmenter exagérément l’exposition (ISO 3172). Le cliché a l’avantage d’être lisible et d’afficher les couleurs. En revanche, les détails s’estompent et l’image est généralement mauvaise.

Oppo A5 (éq.27 mm, f / 1.8, ISO 9872, 1/15 s)
Realme 7i (éq.28 mm, f / 1.8, ISO 3172, 1/20 s)

Mode 48 Mpx

Sans surprise, le mode 48 mégapixels ne sauve pas les meubles. Ici, nous obtenons une image très proche, partageant des données EXIF ​​similaires et bénéficiant d’un traitement similaire. Le seul avantage est lié à la très haute définition, qui permet de “zoomer” sur la photo.

Realme 7i (48 Mpx, éq.28 mm, f / 1.8, 113 ISO, 1/130 s)
Realme 7i (12 Mpx, éq.28 mm, f / 1.8, 113 ISO, 1/125 s)

La nuit, ce mode 48 mégapixels se contente également d’offrir une meilleure définition sans pour autant corriger les défauts. Encore une fois, les données EXIF ​​sont similaires.

Realme 7i (48 Mpx, éq.28 mm, f / 1.8, ISO 3115, 1/20 s)
Realme 7i (12 Mpx, éq.28 mm, f / 1.8, ISO 3172, 1/20 s)

Mode ultra grand angle: 8 Mpx, f / 2,3, éq. 13 millimètres

Le même traitement d’image s’applique à ce module, qui perd encore en netteté.

Oppo A5 (éq.16 mm, f / 2.3, 119 ISO, 1/50 s)
Realme 7i (éq.13 mm, f / 2.3, ISO 195, 1/10 s)

La nuit, Realme traite largement l’image, au point que le résultat devient difficile à utiliser. Le défaut est une vitesse trop élevée et une sensibilité ISO vertigineuse.

Oppo A5 (éq.16 mm, f / 2.3, ISO 7616, 1/14 s)
Realme 7i (éq.13 mm, f / 2.3, ISO 6394, 1/14 s)

Capteur avant, mode portrait, vidéo

Que ce soit avant ou arrière, le mode portrait du 7i reste moyen, lissant la peau, même si cela implique de supprimer certains détails. Le bokeh est moyen, avec parfois des erreurs d’écrêtage dans la séparation entre le premier plan et l’arrière-plan.
Enfin, des films mobiles en 1080p, sans être vraiment convaincant.

READ  voici la liste des 42 smartphones compatibles avec l'OS de Huawei, au revoir Android!

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer