Économie

Total maintient son dividende malgré des résultats en baisse

TOTAL MAINTIENT SON DIVIDENDE MALGRÉ LA BAISSE DES RÉSULTATS

TOTAL MAINTIENT SON DIVIDENDE MALGRÉ LA BAISSE DES RÉSULTATS

PARIS (Reuters) – Total a publié mardi des résultats du quatrième trimestre 2020 en forte baisse, marqués par la baisse des prix du pétrole et de la demande liée aux coronavirus, tout en maintenant à nouveau son niveau de dividende.

Le groupe a également annoncé son intention de changer de nom en TotalEnergies pour refléter sa stratégie de transition vers la neutralité carbone. L’amendement sera proposé aux actionnaires lors de l’assemblée générale du 28 mai.

Total, qui a accéléré sa diversification dans l’électricité et les énergies renouvelables en 2020, a enregistré au quatrième trimestre un bénéfice net ajusté de 1,3 milliard de dollars (-59%) et une production en baisse de 9%, à 2 841 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Dans le même temps, le groupe pétrolier affiche une perte nette, part du groupe de 7,2 milliards de dollars sur l’ensemble de 2020, notamment sous l’effet de dépréciations de 10 milliards de dollars.

La compagnie pétrolière propose un acompte trimestriel sur dividende de 0,66 € par action, un niveau identique à celui des trois trimestres précédents, ce qui porte son dividende à 2,64 € par action pour l’exercice 2020.

Lors d’une conférence téléphonique, le PDG Patrick Pouyanné a assuré qu’au niveau actuel des prix du pétrole et du gaz, le groupe couvrait ses investissements et ses dividendes.

La major pétrolière prévoit d’investir 12 milliards de dollars en 2021 et de consacrer plus de 20% de ses investissements nets aux énergies renouvelables et à l’électricité.

READ  Amazon France et les principaux détaillants acceptent de reporter le "Black Friday" ... mais les promotions peuvent se dérouler comme prévu

Les dépenses en énergie renouvelable ont dépassé les 2 milliards de dollars en 2021, a déclaré mardi Patrick Pouyanné. Le groupe a notamment investi dans les énergies renouvelables aux Etats-Unis et en Inde.

Total a cependant averti que l’environnement restait incertain et dépendant de la reprise de la demande mondiale toujours affectée par la pandémie COVID-19.

Il s’attend à une production stable en 2021 par rapport à 2020 et vise 500 millions d’euros supplémentaires d’économies cette année, après avoir réduit les coûts de 1,1 milliard de dollars l’année dernière.

Les marges de raffinage européennes restent “fragiles”, a déclaré le groupe, mais il s’attend à une contribution en aval de plus de 5 milliards de dollars de cash-flow d’ici 2021.

Les ventes de gaz naturel liquéfié (GNL) devraient augmenter de 10% cette année, tirées par la demande en Chine et en Inde.

(Benjamin Mallet et Blandine Hénault)

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer