Tech

Toulouse. Face au déploiement de la 5G, l’éclat vert du patron de Sigfox

Face à la mise en place de la 5G, le patron de Sigfox, société spécialisée dans les objets connectés près de Toulouse, défend une solution plus frugale: le réseau bas débit.

Ludovic Le Moan est à la tête de Sigfox, société spécialisée dans les objets connectés à Labège, près de Toulouse. (© Rémi Benoit / Sigfox)

L’arrivée du 5G en France inquiète en fin d’année. De nombreux maires écologiques appellent à un moratoire sur ce qu’ils considèrent comme une “catastrophe environnementale”.

Un abîme écologique?

Dans la question? Utilisation de plus en plus excessive de contenus Internet tels que les vidéos, la consommation d’énergie. Pour sa part, le Fédération française des télécommunications, tout en soutenant le progrès technologique, appelle à responsabiliser les consommateurs pour qu’ils «adoptent des usages numériques plus responsables avec des réflexes simples comme l’utilisation du wifi».

Lisez aussi: Santé, environnement, coûts … Qu’est-ce qu’on blâme la 5G?

Et objets connectés

Contacté par Actualités de Toulouse, Ludovic Le Moan, Président et chef de la direction de Sigfox, une entreprise spécialisée dans les objets connectés Labège, près Toulouse, se positionne comme un défenseur de l’écologie. Face aux géants des télécommunications, l’opérateur toulousain développe «zéro G», un réseau très bas débit pour les objets connectés.

Lisez aussi: Toulousain Sigfox rêve déjà d’être un géant du numérique aux côtés de Google, Apple, Facebook et Amazon

Face à la pression de la société

Selon cet entrepreneur toulousain, «le pression sur l’environnement et l’économie recentrer le débat sur la pertinence des solutions frugales ».

Lisez aussi: Des avocats d’un cabinet toulousain et 50000 signataires veulent arrêter la 5G

READ  Xbox Series: où précommander les nouvelles consoles Microsoft? - Nouvelles

5G, une “ineptie totale”

En France, Sigfox dit qu’il couvre tout le territoire. «Nous avons déjà plus d’un million d’objets connectés», souligne Ludovic Le Moan. L’entreprise emploie plus de 300 personnes partout dans le monde, autour 70 paieet compte plus de 16 millions d’objets connectés enregistré sur le réseau Sigfox. «J’aimerais que les autres opérateurs comprennent que notre solution est complémentaire. La 5G est un non-sens total pour l’Internet des objets. Vous pouvez également utiliser le bon canal ».

Expert de la vérité, Ludovic Le Moan rejette tout discours ” anti 5G primaire “Cependant, il s’interroge sur l’opportunité d’un tel réseau:

La 5G n’est ni plus ni moins qu’un moyen d’avoir plus de capacité dans les zones denses, où de nombreuses personnes vivent et consomment des données: dans les grandes villes, dans les stades de football … Les technologies 5G vous permettent de satisfaire plus de connexions. Mais pour l’utilisateur final, il n’y aura pas beaucoup plus de débit que la 4G.

Lisez aussi: Face au “prédateur de l’Amazonie”, ce patron toulousain veut interdire les livraisons en moins de 48 heures

La tentation de réduire le débit de la 4G …

Selon le patron de Sigfox, certains opérateurs pourraient même être tentés de congestionner la 4G, c’est-à-dire de réduire sa vitesse, pour que les gens veuillent à tout prix la 5G. «Cela ne sera jamais dit officiellement», déclare Ludovic Le Moan. «C’est la même chose avec la 3G. Avant la sortie de la 4G, la 3G fonctionnait très bien «Pour l’entrepreneur toulousain, la priorité serait de mettre la 4G partout, même à la campagne:

Il existe encore de nombreux domaines dans lesquels les opérateurs ne souhaitent pas investir car cela coûte trop cher. Installer une antenne 4G n’est pas déjà rentable, donc une antenne 5G …

Les affaires avant l’environnement?

Ludovic Le Moan, au contraire, devient champion du “zéro G”:

La grande majorité des objets connectés nécessitent très peu de données pour échanger. Un réseau de grande capacité mais bas débit est donc nécessaire pour assurer une couverture sur tout le territoire, le prix et la consommation d’énergie les plus bas possibles. Avec la 5G, de nombreux plus énergivore, nous nous concentrons sur Entreprise sans être conscient de son impact surenvironnementt.

“Une logique consumériste”

Et ajouter:

Pour l’environnement c’est une catastrophe. Il va falloir distribuer plus de stations, jeter des milliards de téléphones à la poubelle … C’est une logique consumériste. Aujourd’hui, nous nous plaignons d’avoir vagues de chaleur et on fonce tête baissée vers la 5G … Et ensuite? Sera-ce la 6G? Nous sommes dans l’absurde.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer