Monde

un gendarme condamné à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, pour avoir tiré et tué un suspect

S’exprimant sur un cambriolage présumé en 2018, il a tiré sept balles en direction du véhicule du suspect alors qu’il reculait, le blessant mortellement.

Article rédigé par

Inséré

Mettre à jour

Temps de lecture: 1 minute.

La victime avait reçu deux balles dans des organes vitaux. Un capitaine de gendarmerie a été condamné jeudi 25 février à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis pour «violences intentionnelles avec une arme» contre un suspect qui avait été abattu lors d’une intervention en 2018. à Baie-Mahault (Guadeloupe).

Romain Dobritz, commandant de la brigade de Baie-Mahault, aujourd’hui âgé de 30 ans, s’est entretenu avec un collègue d’un soupçon de cambriolage dans la soirée du 11 mars 2018. Il a tiré sept balles en direction du véhicule du suspect qui reculait, a-t-on indiqué lors de la procès de l’assassinat de Yannick Locatelli, un Niçois de trente ans.

Le procureur général devant la cour d’assises de Basse-Terre avait demandé 15 ans d’emprisonnement pour «meurtre intentionnel» du gendarme. Les jurés ont écarté l’intention de meurtre tout comme la légitime défense invoquée par la défense.

Incarcéré à l’issue du procès, le gendarme a également été condamné à 15 ans d’interdiction de posséder ou de porter une arme sans autorisation et 10 ans d’inéligibilité, selon le procureur général. Cependant, il n’est pas interdit à l’homme d’exercer sa profession.

READ  interprète pro-Trump traduisant les messages du porte-parole de Biden

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer