Économie

Un nouveau câble sous-marin transatlantique de 6800 km déployé entre la Gironde et les États-Unis

Un câble à fibre optique sous-marin. – BORIS HORVAT / AFP

  • Un nouveau câble de télécommunications est en cours de construction en France, sur la côte girondine et aux États-Unis.
  • Il doit passer sous la place et les dunes grâce à un forage horizontal réalisé à 20 mètres sous terre.
  • Il répondra au doublement du trafic entre l’Europe et l’Amérique du Nord tous les deux ans et à l’augmentation sans précédent du trafic pendant les périodes d’emprisonnement avec la crise sanitaire.

C’est une opération extraordinaire. Donc hors de l’ordinaire que toutes les planètes devaient être parfaitement alignées pour que cela se produise. Et ce lundi matin, malheureusement, ce n’était pas le cas. En raison de situation météorologique encore si compliqué depuis quelques jours dans le sud-ouest, les plongeurs n’ont pas pu connecter un nouveau câble sous-marin transatlantique géant sur la plage du
Il tient dans
Gironde. Ils le feront très rapidement dans les prochains jours.

La petite ville côtière sera alors reliée directement aux États-Unis par un câble de 6 800 kilomètres. Le déploiement d’une telle infrastructure «reste un événement exceptionnel», rappelle-t-il immédiatement Cher Romanetti, Chef du département Route sous-marine pour Orange.

Quel est ce câble?

Il s’agit d’un câble de télécommunications de nouvelle génération (fibre optique) qui assurera une liaison entre l’état du Massachusetts aux États-Unis, Le Porge en France et Bude en Angleterre. L’opérateur français, qui réalise ce projet avec Facebook et Vodafone, se charge de relier une séquence de 800 km à une box au milieu de l’océan Atlantique. Ce câble, de la taille d’un “tuyau d’arrosage”, précise un technicien, a été fabriqué en France métropolitaine par les équipes d’Alcatel Submarine Networks dans les usines de Calais.

Comment l’installer?

Le câble est d’abord enroulé dans les cales d’un bateau. Celui-ci le déroule ensuite sur des centaines de kilomètres, le plaçant au sol avant que le câble ne soit «enterré» à l’approche du continent européen, ou du continent américain de l’autre côté de l’Atlantique. C’est-à-dire qu’il est enfoui dans le sable à une profondeur d’un ou deux mètres grâce à un sol constitué d’une charrue. Par exemple, le but est de le protéger des ancres de navire.

Le bateau transportant le câble. – Clément Carpentier / 20 minutes

Enfin, il doit être fondé. Pour cela, le bateau s’arrête à environ un kilomètre de la côte. C’est à partir de cette limite que l’opérateur français a réalisé “un forage horizontal à 20 mètres sous terre pour préserver l’environnement, la dune et la plage”, explique Carine Romanetti. Ce sera la mission des plongeurs afin que le câble soit connecté en permanence.

Pourquoi est-il abattu aujourd’hui?

Il s’agit simplement de rénover certaines infrastructures qui datent du début des années 2000 et atteignent leurs limites. L’océan Atlantique est l’une des routes sous-marines les plus fréquentées en termes de connectivité. En moyenne, le trafic entre l’Europe et l’Amérique du Nord double tous les deux ans, et cette destination a connu une augmentation sans précédent du trafic pendant les périodes d’endiguement avec la crise sanitaire.

Les méga câbles “Amitié” (en Gironde) et “Dunant” (en Vendée) sont trois fois plus puissants et répondront à ces besoins pendant les 20 prochaines années. Ils nourriront des millions de personnes sur le continent européen.

Quand cela fonctionnera-t-il?

Cette nouvelle route numérique de 6 800 kilomètres sera opérationnelle dans un an, début 2022. Elle approvisionnera des millions de personnes sur le continent européen. Prix ​​de transaction: 250 millions d’euros.

READ  Le groupe Lagardère obtient un prêt garanti par l'Etat de 465 millions d'euros

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer