Économie

Une normande perd son site et se voit offrir 30 euros de dédommagement

Logo de la société OVH – M.Libert / 20 minutes

Un vendeur de bijoux basé à Urville-Nacqueville (Quelques) n’a pu exercer son activité pendant quelques jours en raison de l’incendie qui l’a dévasté le data center d’entreprise d’OVH dans la nuit du 9 au 10 mars à Strasbourg. La professionnelle fait ses ventes sur Internet, mais son site ne peut plus fonctionner, dit-elle Bleu Cotentin de France ce lundi.

Il a été rapidement informé que le serveur détruit hébergeait toute son activité Web. Il a perdu toutes ses données, rapporte le journal régional.

Indemnité insuffisante de 30 euros

Le partenaire du vendeur tente actuellement de trouver une solution pour recréer son site et ainsi éviter des coûts de création excessifs. “Si nous parvenons à lancer notre nouveau site marchand d’ici la fin de cette semaine, j’estime que j’aurai perdu environ 2 000 €”, a-t-il déclaré.

La société OVHCloud l’a contactée et lui a proposé une indemnité de 30 euros. La professionnelle estime que cette somme est négligeable compte tenu de l’ampleur de sa perte d’activité. Il a dit qu’il trouverait un nouvel invité.

READ  Mini restyling: un nouveau visage

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer