Économie

Unibail-Rodamco-Westfield chute, suspension du dividende, résultats en baisse

CHUTE D'URW, SUSPENSION DU DIVIDENDE, RÉSULTATS EN AUTOMNE

CHUTE D’URW, SUSPENSION DU DIVIDENDE, RÉSULTATS EN AUTOMNE

PARIS (Reuters) – L’action Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a chuté jeudi à la Bourse de Paris après que le groupe immobilier commercial a annoncé qu’il suspendrait le dividende pendant trois ans dans le cadre d’une politique de désendettement après la baisse des résultats annuels.

Compte tenu de l’impact économique de la pandémie et en vue de réduire son niveau d’endettement, l’URW a décidé de suspendre le paiement du dividende pour les années 2020, 2021 et 2022.

Le groupe a annoncé son intention de réduire significativement sa présence aux États-Unis et d’achever son programme de cessions d’actifs de 3,2 milliards d’euros en Europe d’ici fin 2022.

“Si l’on comprend cette approche prudente, elle laisse également penser que le processus de reprise du secteur, et en particulier d’Unibail, sera long et difficile”, a déclaré Kai Klose, analyste chez Berenberg, pour “tenir” le titre.

Les analystes de JP Morgan craignent que des obstacles persistent en 2021, car les restrictions sanitaires sont toujours en place et la portée du désendettement futur est très large.

“La suspension du dividende pendant 3 ans sera utile (…) mais les perspectives de désendettement reposent, à notre avis, sur des cessions, qui impliquent un risque d’exécution avec l’ajout d’actifs américains au plan de vente”, ont-ils précisé dans une note.

La banque américaine est «sous-pondérée» sur le titre.

Le groupe, propriétaire du Forum des Halles à Paris, entre autres, affiche un résultat net courant annuel en baisse de 40% à 1,06 milliard d’euros en raison notamment des fermetures de magasins situés dans son portefeuille immobilier en raison des restrictions sanitaires adoptées sur le face à la pandémie COVID-19.

READ  Engie, principal actionnaire de Suez, accepte de vendre ses parts à Veolia, malgré le désaccord de l'Etat

Les analystes de JP Morgan affirment que les résultats sont “pires que prévu” et bien que “il peut être tentant de penser que ces résultats réduisent les attentes, il existe des risques importants de valorisation et de loyers inférieurs”.

(Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal)

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer