Économie

Vaccin AstraZeneca-Oxford présenté à l’Agence européenne des médicaments

La pandémie du nouveau coronavirus (SRAS-CoV-2) a tué au moins 1,9 million de personnes dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a finalement signalé l’apparition de la maladie Décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) de sources officielles ce mardi 12 janvier.

Les États-Unis sont les plus touchés, en termes de décès et de cas, avec plus de 376000 décès, selon le décompte de l’Université Johns Hopkins. Les autres pays les plus touchés sont le Brésil (plus de 203 000 morts), l’Inde (plus de 151 000), le Mexique (plus de 134 000) et le Royaume-Uni (près de 82 000).

  • Un nouveau vaccin présenté à l’Agence européenne des médicaments

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi avoir reçu une demande d’autorisation pour le vaccin Covid-19 développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford. Il pourrait prendre sa décision le 29 janvier.

La MEA a déjà autorisé, le 21 décembre, Vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 et, le 6 janvier, celui de Moderna, pour laquelle la Commission européenne a immédiatement donné son feu vert.

L’agence a déclaré qu’elle procéderait à un examen accéléré, avec une décision qui pourrait être prise le 29 janvier, si les données rapportées sont suffisantes. “Robuste et complet”. L’Union européenne et l’AEM sont sous pression pour accélérer l’approbation de nouveaux vaccins contre le virus, qui a déjà fait plus de 620 000 morts à travers le continent.

  • Les Pays-Bas étendent les restrictions

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé la prolongation jusqu’au 9 février mardi restrictions en vigueur dans leur pays pour tenter d’endiguer la pandémie de Covid-19 en raison d’un nombre toujours élevé de contaminations.

READ  Danone prévoit de réduire de 1500 à 2000 emplois, dont près de 400 en France

“Je ne pense pas que je vous surprendrai beaucoup ce soir, la naissance est prolongée de trois semaines”M. Rutte a déclaré lors d’une conférence de presse télévisée que les restrictions devaient être levées le 19 janvier. “Tout le monde ou presque tout le monde comprendra qu’il n’y avait pas d’autre choix”, Il ajouta.

Le gouvernement envisage également d’imposer un couvre-feu et a interrogé les autorités de santé publique à ce sujet, a ajouté Rutte. Dans les conditions d’emprisonnement actuelles, les plus sévères jamais imposées dans le pays, les écoles, activités non essentielles ont été fermées et il est interdit d’accueillir plus de deux personnes chez elles.

  • Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo nient les discussions d’annulation

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo (Jeux Olympiques) ont démenti mardi les discussions tenues en février sur une éventuelle annulation des Jeux Olympiques, prévue en juillet, après le report de l’année dernière en raison de la pandémie.

Dans un discours prononcé devant le personnel de Tokyo 2020, le directeur général du comité d’organisation, Toshiro Muto, a appelé “fausses nouvelles” La spéculation des médias japonais selon laquelle le sort des Jeux olympiques devrait être discuté en février avec le Comité international olympique (CIO).

De son côté, le président du comité d’organisation, Yoshiro Mori, cité par l’agence Kyodo, s’estimait “Absolument impossible” reporter les Jeux après les lourds investissements, surtout humains, entrepris jusqu’à présent. M. Mori a déclaré que le Japon devra déterminer, en fonction de la progression de la pandémie, s’il accepte des spectateurs étrangers aux Jeux olympiques et paralympiques. «Nous devrons prendre une décision difficile entre février et mars. “

Face à une forte augmentation locale des cas de Covid-19, Le Japon a déclaré l’état d’urgence la semaine dernière à Tokyo et les régions avoisinantes, ce qui a renforcé le scepticisme du public quant au déroulement des Jeux olympiques.

READ  50, 60 ou 80 Go pour moins de 6 € / mois
Lire aussi Jeux Olympiques de Tokyo 2020: les organisateurs anticipent un surcoût de 2,1 milliards d’euros
  • La campagne présidentielle portugaise est bouleversée

La campagne présidentielle au Portugal a été suspendue mardi afin que le président et candidat sortant Marcelo Rebelo de Sousa, grand favori du scrutin du 24 janvier, subisse un nouveau test confirmant qu’il était bien négatif pour le nouveau coronavirus.

Après un premier diagnostic positif, a annoncé lundi soir, le chef de l’Etat avait procédé à un deuxième test dont le résultat était négatif. Alors il a dû en passer un nouveau “Test de confirmation”. “Asymptomatique”, ce conservateur de 72 ans a immédiatement annulé toutes ses nominations.

Cas possibles de contact de M. Rebelo de Sousa après une série de débats télévisés, les principaux candidats ont également annulé leur agenda public, déjà réduit au minimum en raison de la situation sanitaire. Avant que Rebelo de Sousa ne soit déclaré positif, la campagne électorale, officiellement lancée dimanche, avait déjà été suspendue suite à l’annonce d’un nouveau confinement pour freiner l’augmentation des cas de Covid-19.

  • État d’urgence en Malaisie

Le roi de Malaisie a déclaré mardi l’état d’urgence national pour faire face à une reprise rapide de l’épidémie. L’état d’urgence sera imposé jusqu’au 1est Août, mais il pourrait être levé plus tôt si la situation s’améliore.

Le Premier ministre, Muhyiddin Yassin, qui avait appelé à la mesure la veille, a confirmé mardi que le Parlement sera suspendu et qu’aucune élection n’aura lieu dans un proche avenir. Mais l’opposition a sévèrement critiqué cette décision, qu’elle considère comme un abus de pouvoir en utilisant l’épidémie comme prétexte.

READ  La Cour d'appel considère que le compteur Linky n'est pas obligatoire, mais il ne sanctionne pas Enedis

Le Premier ministre a annoncé lundi de nouvelles restrictions sur plus de la moitié du pays pendant deux semaines, expliquant que le système de santé était “Je suis sur le point de casser”.

La Malaisie a réussi à maintenir l’épidémie sous contrôle l’année dernière grâce à une période d’endiguement rigoureux. Mais le pays connaît une reprise de l’épidémie depuis plusieurs semaines.

Notre sélection d’articles sur les coronavirus

Le monde avec l’AFP

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer