Économie

Vaccin AstraZeneca: un risque «rare» de thrombose atypique confirmé par l’agence pharmaceutique

SUSPECTION – L’agence du médicament a confirmé ce vendredi l’existence d’un risque “rare” de thrombose atypique associé au vaccin Covid-19 d’AstraZeneca, après la survenue de nouveaux cas en France, dont deux décès.

L’Agence du médicament (ANSM) a confirmé vendredi l’existence d’un risque “rare” de thrombose atypique associée au vaccin AstraZeneca contre Covid-19, après l’apparition de nouveaux cas en France. «Neuf cas de thrombose des grosses veines, atypiques pour leur localisation (principalement cérébrale, mais aussi digestive), pouvant être associée à une thrombopénie – diminution du nombre de plaquettes dans le sang, ed – ou des troubles de la coagulation ont été déclarés», soit six de plus que la semaine précédente, indique l’ANSM, qui souligne néanmoins que le rapport bénéfice / risque reste “favorable”.

Toutes les informations sur

Covid-19: le défi de la vaccination

Un personnage atypique

Parmi ces cas, “deux morts” rapporté entre le 12 et le 18 mars, dont celui d’un étudiant en médecine nantais décédé le 18 mars plusieurs jours après avoir été vacciné, cité lundi soir par l’ANSM dans un communiqué et pour lequel de nouvelles analyses sont en cours, dans le cadre d’une enquête judiciaire . «Le caractère très atypique de ces thromboses, leurs tableaux cliniques similaires et le délai d’apparition homogène conduisent le comité de suivi à confirmer la survenue très rare de ce risque thrombotique chez les personnes vaccinées avec le vaccin AstraZeneca»., explique l’agence de santé. Ces cas se sont produits “dans un délai médian de 8,5 jours après la vaccination chez les personnes sans antécédents particuliers identifiés à ce jour”ajoute-t-il, ajoutant que sept patients avaient moins de 55 ans et deux plus de 55 ans.

READ  Elon Musk annonce la prochaine mise à jour historique du système de conduite autonome Tesla

Le vaccin mis au point par le laboratoire suédois-britannique et l’université d’Oxford a été suspendu le 15 mars par plusieurs pays européens à la suite de rapports de cas de caillots sanguins, parfois mortels. La France a levé cette suspension le 19 mars, après un avis de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui le croyait “sûr et efficace” et déclarant que son rapport bénéfice / risque face à l’épidémie de Covid-19 était positif. La Haute Autorité de Santé a cependant recommandé de le réserver aux personnes âgées de 55 ans et plus, car jusqu’alors les cas de thrombose veineuse cérébrale n’étaient observés que chez des enfants de moins de 55 ans.

De son côté, l’EMA a conclu que le vaccin n’était pas associé à un risque global accru de caillots sanguins, mais qu’un “Il n’a pas été possible d’exclure à ce stade un lien possible avec deux formes très rares de caillots sanguins (coagulation intravasculaire disséminée (CID) et thrombose du sinus veineux cérébral) associées à une carence en plaquettes sanguines.” “Un groupe d’experts” L’EMA étudie “le mécanisme d’action, les facteurs de risque sous-jacents et toutes les données supplémentaires pour expliquer les événements observés”, se souvient l’ANSM.

Lire aussi

  • AstraZeneca affirme que le vaccin est efficace à 76% après la mise à jour des données
  • 61% des Français considèrent le vaccin AstraZeneca comme dangereux, une méfiance grandissante même en Europe

Sur les 1,4 million de vaccins AstraZeneca injectés en France le 18 mars, environ 5700 effets indésirables ont été analysés par les centres de pharmacovigilance, en “grande majorité” de la “syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité” (fièvre, maux de tête, courbatures).

READ  AAPL: La bourse est-elle folle?

Sur le même sujet

Articles les plus lus

Protocole renforcé à l’école: “Vous devez vous préparer à garder votre enfant car la classe est fermée”

EN DIRECT – Vaccination Covid: la France dépasse le seuil des 10 millions d’injections

Lucas, le 10e arrière-petit-fils d’Elizabeth II, est né «sur le sol de la salle de bain»

Emmanuel Macron évoque «de nouvelles mesures à prendre»: peut-on encore échapper au confinement strict?

MAP – La liste des 19 départements reconfigurés et des 24 en plus grande supervision

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer