Sport

Vainqueur d’Al Rajhi à Al Ula, Peterhansel assure le Dakar

En difficulté cette année (14e, avec plus de 6 heures de retard du leader), Yazeed Al Rajhi (Toyota) a fait son sursaut de speed talk mercredi dans la 10e étape entre Neom et Al Ula (583 km dont 342 km spécial). Le pilote saoudien s’impose devant les deux prétendants à la victoire finale, Nasser al-Attiyah (Toyota, à 2’4 “) et Stéphane Peterhansel (Mini buggy, à 2’53”).

La bonne opération du jour est évidemment pour “Monsieur Dakar” qui ne donne que 49 secondes à Al-Attiyah. A deux étapes de l’arrivée à Djeddah, le détenteur du record de l’épreuve (6 en moto, 7 en voiture) compte 17 minutes d’avance sur le Qatar. Sur le papier et compte tenu de la gestion de la course depuis le début, le pilote Mini semble avoir choisi une bonne option pour une quatorzième victoire.

Mais fais attention. Le profil de l’avant-dernière étape, jeudi, entre Al Ula et Yanbu devrait réserver sa part de difficulté aux concurrents et peut-être de nouveaux rebondissements. La plus longue spéciale de cette 43e édition promet un parcours d’environ 100 kilomètres de dunes et de sueurs froides pour les copilotes.

Gagnant de Brabec, Cornejo contraint à la retraite

Coup dur pour Ignacio Cornejo (Honda), ancien leader du classement général tombé au kilomètre 252. Le Chilien a réussi à terminer la spéciale mais est arrivé étonné. Après avoir été examiné par des médecins, Cornejo a décidé d’abandonner.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer