Science

Voyage spatial, trésors et exoplanètes: actualité scientifique

Les ultrabrèves du 18 décembre 2020 c’est:

Dans l’espace: un réseau “d’autoroutes interplanétaires” mis en évidence dans notre système solaire.

  • Les théorèmes mathématiques ont permis d’identifier un réseau de courants gravitationnels dans notre système solaire.
  • Les objets qui traversent ces courants peuvent s’y déplacer plus rapidement, pendant des décennies au lieu de centaines de milliers voire de millions d’années.
  • Ces étapes pourraient un jour faciliter l’exploration spatiale.

En archéologie: le trésor retrouvé de Bom Jesus révèle des secrets sur l’origine des défenses d’éléphant.

  • Un navire portugais du XVIe siècle a coulé au large des côtes de la Namibie.
  • A bord: 40 tonnes de cargaison comprenant des lingots de cuivre et de plomb, des pièces d’or, de l’argent et une centaine de défenses d’éléphant.
  • L’extraction d’ADN de ces défenses a montré qu’elles appartenaient à des éléphants de forêt d’Afrique de l’Ouest.

Dans l’espace: HD106906 b, l’exoplanète où un an dure 15 000 ans.

  • Cette exoplanète met 15 000 ans en orbite autour de ses soleils.
  • Ces mesures ont été rendues possibles grâce à des images du télescope Hubble prises à 14 ans d’intervalle.
  • Il est possible que ces caractéristiques nous permettent de mieux comprendre la mystérieuse neuvième planète du système solaire.

COVID-19[FEMININE:les mensonges du documentaire “Badly Treated”.

  • Un nouveau documentaire conspirateur intitulé “Mal Treated” affirme que la France a sacrifié des centaines de milliers de vies en niant l’efficacité de l’hydroxychloroquine.
  • Ce documentaire a utilisé une image de La science et l’avenir lui faisant dire le contraire de ce qu’il montrait dans son article original.
  • Les mensonges de “Badly Treated” sont explorés dans deux articles par Science et avenir.

En bonne santé: Alzheimer: la régulation du cuivre dans le cerveau aide à inhiber la perte de mémoire chez la souris.

  • Les scientifiques ont développé une molécule qui libère du cuivre emprisonné dans les plaques amyloïdes qui caractérisent la maladie d’Alzheimer.
  • Cette molécule aurait permis d’inhiber la perte de mémoire chez la souris.
  • Le rôle du cuivre dans la maladie d’Alzheimer est controversé: certains scientifiques pensent que l’accumulation de cuivre dans les vaisseaux sanguins contribue à cette dégénérescence cérébrale, tandis que d’autres pensent que ce nutriment est préventif.
READ  Influence ralentie par les gestes de la barrière anti-Covid

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer